numéro cent-trente-deux ( #132 ) mardi 25 juillet 2006
 
SOMMAIRE

Editorial
Avoir un bon contact...

Le billet d'humeur
Nous n'en sommes qu'au début...

L'actualité des moteurs de recherche
Juillet 2006

Si j'étais...
Un webmaster
Un fondu des forums

Le chasseur de moteurs
Les perles du net et Toile Régionale

Le référencement
37°2 le matin

Le web-marketing
Le blog : un puissant outil marketing

Mission caricature
L'ordinateur et le haut débit à 1 euro

Les entreprises sur le net
Chefs d'entreprises, si vous ne bloguez pas, écrivez !!!

L'interview du mois
Ixquick

La chronique du web 2.0
Passer en web 2.0 et gagner plus !

Si j'étais...
Google
Msn

Le côté technique
Bien choisir ces mots clés – 4

Forum Référencement
Les principaux sujets de juillet 2006

Conclusion


Accès au dernier numéro en ligne Format: HTML

Les archives de Moteurzine

Ecrire à Moteurzine






Webdesign par Freegaia.com

Chris Hédé
infos Chronique par Chris Hédé
Les sites Journal du référencement en français et en anglais Inside SEO.

e-mail e-mail | site web site web
Éditorial

Avoir un bon contact...


Un site marchand, e-commerce qui fonctionne, c'est bien, mais un site où les clients sont contents de leurs achats et reviennent, c'est encore mieux. J'ai deux expériences négatives à partager... un provenant d'un site d'une grande marque nationale française et l'autre, d'un petit site e-commerce.

J'ai commandé différents meubles sur un site d'une grande marque française... c'est vrai, que j'aurais pu aller dans un de leurs magasins et tout acheter sur place, mais bon, autant laisser d'autres personnes se crever à porter des cartons, et puis, c'était l'occasion de passer un après-midi en famille plutôt que sur la route ou à déhambuler dans le magasin. Je vais donc sur le site, je commande en ligne, je paye... livraison sous 48h pour tous les produits sauf un où je dois attendre 2 semaines, il n'y en a plus en stock. J'attend 1 semaine, rien de livré... je téléphone "oui, ça nous arrive de faire des livraisons partielles", 48h après, j'ai tous les produits moins 1. premier point négatif, supposer, supposer que je veux attendre leur réapprovisionnement pour être livré, si je commande et j'achète, c'est que j'en ai besoin ! Le temps passe, le travail, les maitresses... 2 mois après, je réalise que mon meuble manquant n'a toujours pas été livré. Je téléphone... désolé, je vous passe un autre service, navigué de services en services, après 30 minutes au téléphone sans rien, j'utilise la bonne vieille méthode, l'e-mail. Je ne vous raconte pas les délais avant que les messages soient traités et les réponses impersonnelles... finalement, je reçois une courte lettre par courrier, il y a quelques jours, me disant de les appeler pour fixer un rendez-vous pour la livraison. second point négatif, considérer le client comme un abruti. Conclusion, si une grande enseigne nationale est incapable de gérer convenablement ses clients internet, elle devrait envisager d'avoir qu'un site vitrine au lieu d'un site e-commerce. Internet est en soit quelquechose où le contact humain est plutôt absent, il faut donc absolument éviter de le déshumaniser encore plus... et prendre les clients pour des pigeons.

Seconde expérience... j'achète régulièrement des produits chez un petit commerçant au fin fond de la province. Son site ne paye pas de mine, mais bon, ses produits sont extra et correctement chers. Le contact avec ce commerçant a été cordial et j'ai décidé de l'aider gracieusement au niveau de son site pour son optimisation et son référencement. Tout s'est bien passé jusqu'au jour où je lui ai fait une remarque sur le côté passable du graphisme, du design de son site. Là, ça était une avalanche d'insultes, de critiques de sa part... si j'ai bien compris, c'est son fils, web designer professionnel, qui l'a réalisé. Conclusion, quand on a un site e-commerce (quand on vend quelquechose, quand on est une régie publicitaire, quand on est un affiliateur...) et qu'on a des nerfs de pucelle, on réfléchit à deux fois avant de pousser une gueulante envers un client, envers une personne. Ce petit commerçant m'a perdu comme client, ce n'est pas grave en soit, mais il a aussi perdu ma cousine qui l'année dernière avait acheté pour le comité d'entreprise de la société où elle travaille, chez lui suite à mes conseils. Elle avait donné de bons échos auprès du commerçant et lui va surement pas comprendre pourquoi elle ne renouvèle pas sa commande cette année alors qu'elle en avait parlé. Tout le monde a un réseau d'influence, elle fait parti du mien. Un commerçant se doit de toujours respecter ses clients, quelqu'ils soient et quoiqu'ils disent, il n'a pas su tenir sa langue, il le paye (et le pire, ce n'est pas le seul... un jour une régie publicitaire m'a envoyé "chier", depuis, je suis chez leur concurrent et c'est lui qui est présent sur mes sites, sans compter que je ne parle qu'en mal d'eux !).

La leçon a tiré de tout ça, soyez proche de vos clients, traitez chacun d'entre eux comme si il était votre seul et unique client et respectez les.

Bonnes vacances et rendez-vous en septembre, fin septembre.




Publicité


www.franceshopping.fr

http://www.franceshopping.fr/


75 000 personnes ont eu cette publicité dans leur Boîte Aux Lettres, la vôtre aussi ?


Sébastien Langlois
infos Chronique par Sébastien Langlois
Directeur associé de Aposition, société de référencement, et contributeur à la Revue du Référencement.

e-mail e-mail | site web site web
Le billet d'humeur

Nous n'en sommes qu'au début...


Que retiendront nos petits-enfants de la conquête des outils de recherche, cette bataille phénoménale qui se joue sous nos yeux ?

Verront-ils dans La Guerre des Moteurs cette image d'Épinal de Bill Gates, ex-roi du web, jetant son clavier aux pieds d'un Larry Page impassible : « Veni, Vidi, Googli » ?

Car si certains pensent que les 5 dernières années ont vu le triomphe des Moteurs de Recherche sur les portails, ils ne seront pas déçus de ce que nous prépare l'avenir... Les moteurs sont devenus incontournables ; ils n'ont pourtant pas fini leurs mutations. Une bataille s'est jouée. Cependant la situation est loin d'être stabilisée, contrairement à ce que les parts de marché, désespérément stables, de chaque moteur laisse croire. Chacun peaufine ses armes pour la bataille suivante.

La question n'est d'ailleurs pas tant : « les outils de recherche peuvent ils faire mieux ? » que : « quel sera le prochain terrain de bataille ? ». Les moteurs et portails ont beaucoup d'axes de progressions. Ce marché n'est qu'en émergence, sur le plan des offres comme celui des services. Si les résultats commerciaux de ces moteurs sont déjà plus encourageants qu'il y a 5 ans, beaucoup de services restent à inventer.

La pertinence des résultats sur une requête n'est pas le seul enjeu d'une bonne « expérience utilisateur » d'un internaute en recherche. La personnalisation des résultats, graal mythique, si loin et si proche à la fois, l'ergonomie, l'aspect communautaire et les recommandations, la comparaison... Tant de chantiers débutants et prometteurs !

C'est ce que semble avoir compris GG en attaquant des marchés plus larges, en ne limitant pas le besoin de l'internaute à sa demande explicite. Dès lors, s'imaginer devenir un portail à part entière est un pas vite franchi (déjà franchi ?). A ce titre, les multiples acquisitions réalisées par les acteurs majeurs reconstituent en permanence les forces en présence.

Dans quelques années, les moteurs (mais lesquels ?) s'afficheront sur nos frigo, pour réapprovisionner notre stock en fonction des meilleures offres en cours ; dans nos voitures, pour nous dire où est le restaurant indien le plus proche ;, sur nos télévisions, pour trouver notre film en VOD ; etc. Les applications mobiles d'aujourd'hui semblent d'un coup limitées...

Nous sommes au début de l'ère Internet, mais aussi au début de l'ère des outils de recherche / portails. Je ne sais pas si la somme des ordinateurs allumés jours et nuits fait chauffer la planète, mais une chose est sûr :

Vous tous, lecteurs de Moteurzine et donc curieux des évolutions des Outils de Recherche, ne serez pas déçus des bouleversements qui nous attendent, ou plutôt qui arrivent au pas de charge. Et en bons algohoolics, suivons bien le rythme, pour rester dans la Danse...




David Berdah
infos Chronique par David Berdah
Fondateur de l'annuaire Souany et le service de référencement Refrapide depuis août 2004.

e-mail e-mail | site web site web
L'actualité des moteurs de recherche

Juillet 2006


Un été chaud chaud chaud sur les plages, mais également chaud chaud chaud sur le net. L'actualité des moteurs de recherche ne s'arrête pas en période estivale.

Vous connaissez tous Msn Messenger renommé windows live messenger et yahoo messenger. J'ai recu cette semaine une alerte sur mon logiciel wlm pour m'annoncer que je pouvais désormais ajouter mes contacts yahoo messenger.

Cette convergence permet à Msn de consolider sa 1ere place mondiale contre skype notamment qui ne cessent de croître. [en savoir plus]

Google vient d'acquerir les noms de domaine googlepayment.fr googlepayments.fr pour se placer sur le marché des moyens de paiement sur le net, pour concurrencer visa mastercard et paypal notamment. [en savoir plus]

Les noms de domaines ne semblent pas encore fonctionner, mais cela ne serait tarder.

Face à dailymotion et autres youtube google avait lancé Google video en version anglophone dans un 1er temps. La version française vient de voir le jour. Cet outil relativement puissant vous permet de faire du podcast, de partager des videos de taille importante sur le net.

La page de Google video propose plusieurs catégories: un Top 100, une catégorie Humour, une catégorie musicale, sport, films pubs. Je me suis amusé à taper zidane comme mots clé et l'on s'aperçoit que des centaines de videos sont disponibles.

On clique sur la vidéo choisie et c'est parti. Je m'avance surement un peu vite mais je pense que la télévision risque de souffrir prochainement de ce type de service. Un internaute pourra et peut déja regarder ce qu'il veut quand il le souhaite à condition que le programme soit disponible. Cela peut être un clip video, un one man show, le journal télévisé ou encore un dessin animé pour les plus jeunes. [en savoir plus]

Je profite de Moteurzine en mon nom, au nom de Sebastien Poulet-Mathis et de Paul Courtois pour remercier tous les participants de la ref-party 2.0

Il est temps pour moi de rejoindre la plage.




Si j'étais...

Un webmaster
... je ferais des économies en ne partant pas en vacances. Ben oui, dès que le soleil arrive, les internautes se transforment en plagionautes, et, je précise, sans connexion wifi. Ploucs.
(Je précise aussi que les valises de JT sont prêtes et que vous ne trouverez pas d'ordinateur dedans !) JT.
Un fondu des forums
... je me réjouirais. Vous n'avez pas remarqué ? Le nombre de messages idiots ou agressifs a diminué considérablement depuis le départ massif en vacances. Y aurait-il une relation entre "farniente" et "incompétence" ? Cela vaut au moins le coup de se poser la question. JT.




Thomas Bertrand
infos Chronique par Thomas Bertrand
Thomas BERTRAND webmarketer.

e-mail e-mail | site web site web
Le chasseur de moteurs

Les perles du net et Toile Régionale


Comment obtenir des liens valables rapidement ? Nous vous proposons ici une petite série non exhaustive d'annuaires qui vous rendront un grand service. La sélection a été faite sur deux critères : indexation rapide, réactivité de la prise en compte du lien par Google. Un bon conseil, prenez le temps à chaque fois de contacter le webmaître pour lui signaler la mise en place de votre retour de lien. Soumettez et vous verrez.

Nom : Les perles du net
Url : www.lesperlesdunet.net
Type d'outil : annuaire
Langue : français

www.lesperlesdunet.net   Rapport du chasseur :
Avec 2137 sites en son sein, les Perles du Net prouve qu'il n'est pas un débutant. Ajoutons à cela son PR 4 en page d'accueil et une redistribution intéressante tout au long de son arborescence avec des PR 4 et PR 3. La soumission est libre et le délai de prise en compte des sites très rapide. Que demande le peuple des webmaîtres ? Allez, à vos souris.

Grille du chasseur :
Estimation du trafic : 500 visiteurs uniques par jour, juin 2006
Soumission : libre
Page de soumission : www.lesperlesdunet.net/soumettre1.php
Pr : 4
Retour dans Google.fr web : 1170 (link:www.lesperlesdunet.net)
Nbr pages dans Google.fr web : 513 (site:www.lesperlesdunet.net)



Nom : Toile Régionale
Url : www.toile-regionale.com
Type d'outil : annuaire
Langue : français

www.toile-regionale.com   Rapport du chasseur :
Un jeune annuaire. Mais attention qui dit jeune ne veut pas dire obligatoirement inutile. Tout d'abord, l'estimation de son trafic n'est pas négligeable, 1 100 visiteurs par jour et, cerise sur le gâteau, son arborescence contient quelques têtes de branches à PR 3. Un bon signe pour l'avenir. J'ajoute une indexation libre et un délai de soumission acceptable, à vous de jouer.

Grille du chasseur :
Estimation du trafic : 1100 visiteurs uniques par jour, juin 2006
Soumission : libre
Page de soumission : www.toile-regionale.com/inscription
Pr : 2
Retour dans Google.fr web : 16 (link:www.toile-regionale.com)
Nbr pages dans Google.fr web : 122 (site:www.toile-regionale.com)




Gilbert Wayenborgh
infos Chronique par Gilbert Wayenborgh
Moteur de recherche et Affiliation.

e-mail e-mail | site web site web
Le référencement

37°2 le matin


Ce titre tiré d'un film m'évoque la chaleur actuelle que nous connaissons tous dans nos bureaux. Dans le sud de la France c'est encore pire. Comment voulez vous vous concentrer sérieusement sur le référencement ?

Plus sérieusement, enfin c'est relatif, les vacances approchent et Moteurzine clos avec ce numéro la saison 2005/2006.

Le référencement ce mois ci n'a pas connu d'extraordinaires chamboulements, bien que les index de Google ont pas mal bougé en faisant des yoyos incessants. D'ailleurs je me suis surpris moi-même, un jour, j'ai un site « blacklisté » qui revient, 4 / 5 jours après il redisparait, pour enfin revenir... Mais à quoi joue Google... ? Comment expliquer aux clients de nos referenceurs que rien n'est acquis, ni même chez Google ?

Ce matin j'ai reçu un coup de fil d'un client d'un référenceur... aie... qui lui a vendu un prestation uniquement basé sur l'achat de mot clé... certes c'est pratique, c'est facile, un peu trop, car sur son principal mot clé il ne se trouvait qu'en 10ème page, bien derrière son principal concurrent.

Allez la saison se termine... passez de bonnes vacances nous on prépare déjà la prochaine saison après quelques jours de repos bien mérité.




Christophe Da Silva
infos Chronique par Christophe Da Silva
Consultant Indépendant en Marketing Internet & Référencement.

e-mail e-mail | site web site web
Le web-marketing

Le blog : un puissant outil marketing


Ce nouveau type de site, le "bouche à oreille" sur Internet, emploie cette nouvelle technologie appelée Web 2.0. Ces sites sont composés de news (billets) qui ont la possibilité d'être commentés par tout type de lecteur. Sur votre blog, vous pouvez partager votre propre information comme "3 manières simples de préserver votre jardin contre les abeilles cet été", ou vous pourriez réagir sur une actualité, ou encore recommander des produits que vous auriez utilisés. Sur un blog, vous pouvez commenter, interroger, informer. Votre blog doit avoir un contenu utile pour que les gens reviennent et y contribuent régulièrement.

En France, c'est près d'un million de blogs, une croissance du nombre de 20% chaque trimestre et sont consultés par presque 7 millions d'internautes. Autant dire que les sociétés ont tout intérêt à se jeter dans ce type de communication et de s'en faire un allié de choix, relais entre le consommateur et elles. Mais, la plupart des blogs ne sont pas optimisés pour un marketing efficace. d'autres sont de véritables machines marketing. Quel intérêt pour une société d'avoir son propre blog ? allez-vous me dire. L'agence Missing-Link l'explique très bien : « L'intérêt majeur du blog marketing pour votre marque est qu'il facilite les échanges entre les consommateurs et votre marque, ce qui permet de mieux adapter votre offre : le blog marketing consiste à gérer cette nouvelle génération de sites interactifs permettant de reçevoir un feedback, le dialogue se crée et vos lecteurs reviennent régulièremement s'informer des dernières nouveautés. Ils contribuent à créer un buzz favorable qui s'inscrit dans une stratégie d'influence. Grâce aux flux RSS, vos abonnés sont informés des dernières news et produits automatiquement dans leur agrégateur (lecteur de fils RSS). Un moyen puissant d'optimiser votre visibilité sur internet et la blogosphère, votre blog étant régulièrement mis à jour, l'indexation des moteurs de recherche tel que Google vous permet d'être bien positionné, les moteurs de recherche vous attribueront un classement plus favorable dans les résultats de recherche. »

Ce n'est pas parce qu'un blog emploie une technologie 2.0, qu'il faut oublier les bonnes vieilles tactiques de marketing direct. Afin de maximiser l'influence et l'impact de votre blog, voici quelques conseils, trop souvent négligés.

1- L'email

Les bloggers abandonnent souvent ou ignorent complètement l'e-mail, pourtant un outil essentiel à la distribution de contenu à leurs lecteurs. Les flux RSS sont un très bon moyen pour cela, mais ne doivent être perçus que comme un complément de la newsletter. Les flux RSS entrent dans les mentalités et se répandent à vitesse fulgurante. Cependant, malgré l'impact de ces flux RSS, les marketeurs et les éditeurs de sites ne doivent pas abandonner l'e-mail, sous peine d'ignorer la plupart de leurs lecteurs potentiels. En effet, imaginez quelqu'un visitant votre blog, trouve votre contenu intéressant et souhaite être averti des nouveaux contenus. Tout ce que vous lui proposez c'est un flux RSS. Mais c'est quoi un flux RSS ??? Si vous ne lui laissez pas l'occasion de laisser son adresse mail à ce moment exact, vous aurez perdu ce lecteur potentiel et si votre contenu lui a plu, n'oubliez jamais que le blog de votre concurrent peut lui plaire également et chez lui, on peut être averti par mail d'un nouveau contenu.

2- La lettre d'information (newsletter)

Cette lettre d'information envoyée par mail est un résumé de ce qu'il se passe sur votre blog. Certains lecteurs n'ont pas forcément le temps de visiter régulièrement votre blog. Créez cette lettre d'information de manière régulière (hebdomadaire ou mensuelle) et n'y incorporez que les éléments cruciaux de votre blog : par exemple, le top 10 des billets (les billets qui ont le plus de commentaires) et les billets les plus importants de votre stratégie (billets sur vos nouveaux produits, vos événements, vos test-produits...). Cela vous permettra de péreniser votre audience sur le long terme.

3- Inscriptions à vos flux RSS et e-mailing

Comme pour tout site, l'inscription à la newsletter ou aux flux RSS est un élément essentiel contribuant au succès de votre blog. Mais si vos visiteurs n'ont pas la capacité de les voir du premier coup d'oeil, vos efforts s'en ressentiront. Essayez autant que faire se peut de disposer cette option le plus haut possible dans votre page et de manière évidente. Ajoutez une page d'information sur les bénéfices que retireront les visiteurs à s'abonner à votre newsletter et flux RSS. N'oubliez pas non plus d'indiquer votre charte de confidentialité (protection des données personnelles).

4- Expliquez ce qu'est le RSS

La majorité des internautes ne savent pas ce qu'est le RSS ou comment l'employer, et dans ce cas, l'utilisation de votre bouton RSS dans votre blog ne sert pas à grand chose. Pour contourner ce problème, créez une page d'information pour expliquer ce qu'est le RSS avec un lien pointant vers elle à côté de votre bouton RSS. Sur cette page, vous indiquerez ce qu'est le RSS, les bénéfices des utilisateurs à employer le RSS, où ils peuvent trouver un lecteur de flux RSS (gratuit), comment ils peuvent l'installer, comment ils peuvent souscrire à vos flux, pourquoi ils doivent souscrire à vos flux, et ajoutez évidemment le lien vers votre flux.

5- Le contenu le plus important

Si vous mettez à jour votre blog de manière fréquente, vos billets les moins récents vont au fur et à mesure descendre dans votre page, ce qui peut poser problème à vos visiteurs qui ne reviennent pas aussi fréquemment que vos mises à jour. Aussi, prévoyez un top10 par exemple de vos plus importants billets pour chaque thème que vous couvrez, visible sur chaque page de ce thème et disposé le plus haut possible dans vos pages. Ainsi, vous pourrez à la fois inciter vos nouveaux lecteurs et vos "fidèles" à lire les informations les plus importantes de votre blog, par thème abordé.

6- Les titres

Comme pour les articles et les communiqués de presse, rédigez vos titres de billets de manière à inciter vos lecteurs à lire le billet complet (puiqu'ils sont repris en RSS, top10...)

7- Conduire vos visiteurs à une action spécifique

Votre blog est un outil idéal pour cela (souscrire à la newsletter, demande d'informations complémentaires, acheter un produit/service spécifique...), mais mettre ces liens simplement dans votre menu n'est pas suffisant. Par contre, ajoutez certains de ces éléments directement sous les billets appropriés : par exemple si votre billet parle d'un nouveau produit que vous vendez, indiquez sous celui-ci le lien "plus d'informations" renvoyant à la fiche technique de ce produit sur votre site, et le lien "acheter le produit", renvoyant au caddie de votre e-commerce. Evidemment, cette stratégie est bien plus profitable que d'avoir des dizaines d'annonces de Google AdSense sur votre blog, si vous souhaitez que votre blog fasse partie de votre mix marketing.

8- Soyez différent

La grande majorité des blogs se ressemblent tous et ne sont pas travaillés en terme de graphisme. Bien que le fait qu'ils soient "légers" (en ce qui concerne le poids de la page) soit un élément positif, vous devriez mettre un point d'honneur à soigner votre design. Ne surchargez pas le graphisme, mais escrimez-vous cependant à vous différencier des autres blogs.

9- Un vrai nom de domaine

Avoir un sous-domaine est la solution la plus simple, du type "monblog.blogger.com", mais n'oubliez pas que votre propre nom de domaine fait partie de votre marque. Achetez votre propre nom de domaine, à la fois pour renforcer votre marque et pour que les internautes vous trouvent plus facilement.

10- Les mots-clés

N'oubliez pas de travailler sur vos mots et expressions-clés dans les titres et dans le corps de chacun de vos billets.

11- Interagissez avec vos lecteurs

Si vous faites un blog pour votre activité, il est nécessaire que ce dernier soit orienté vers l'interactivité. Sollicitez principalement le questionnement, en fonction de votre domaine d'expertise et répondez via votre blog. Postez également des études de cas et quand vous publiez un communiqué de presse sur un autre site, insérez un lien vers le billet concerné pour faciliter le dialogue.

Conclusion

Comme je l'ai écouté encore récemment à la télévision, le blog "est une sorte de journal intime des gamins de 15 ans". Et bien, je peux vous garantir que cette époque est révolue, et qu'aujourd'hui le phénomène est d'un ampleur telle que les entreprises s'approprient de plus en plus ce type de communication, l'intégrant dans leur mix marketing.

Evidemment, si vous souhaitez vous aussi employer ce formidable vecteur, n'oubliez jamais que tous les points sus-cités (qui ne sont qu'une base de travail) ne valent que si vous diffusez sur votre un blog un contenu à forte valeur ajoutée, intéressant et renouvelé fréquemment. Comme pour un site classique : le contenu est la règle.

Pour terminer cet article, je vous donne l'occasion de le commenter (et expérimenter l'aventure blog) sur le blog d'Arkantos Consulting.




Dominique Goubelle
infos Chronique par Dominique Goubelle
Dessinateur à "Psikopat", "L'Actu" et nombreux sites. Prix du Public au festival de Tourcoing en 2005.

e-mail e-mail | site web site web
Mission Caricature III

L'ordinateur et le haut débit à 1 euro

L'ordinateur et le haut débit à 1 euro




Jean-Claude Benard
infos Chronique par Jean-Claude Benard
Consultant senior.

e-mail e-mail | site web site web
Les entreprises sur le net

Chefs d'entreprises, si vous ne bloguez pas, écrivez !!!


Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais on parle de plus en plus d'expression publique ? Si les blogs ont ouvert la porte, il semble que les consommateurs et citoyens apprécient de plus en plus le fait de pouvoir prendre connaissance des idées et prises de position des décideurs de tous poils.

J'ai eu récemment l'occasion d'assister à plusieurs réunions économiques et eu le plaisir de pouvoir dialoguer avec les intervenants. A la question comment relayez vous le discours que vous venez de faire à un petit groupe d'invité vers un plus large public ?

Les réponses ont toujours été les mêmes :

C'est tout le problème ! Nous mettons à jour de temps en temps un site Web.

Je me suis ouvert à certains de ces responsables d'entreprises de la possibilité pour eux de transmettre leurs messages par le canal du journalisme citoyen. Mais qu'est ce que cela peut bien être ?

Je prendrai l'exemple du site AGORAVOX. Laissons les se présenter (extraits) :

« AgoraVox constitue l'une des premières initiatives européennes de "journalisme citoyen" à grande échelle complètement gratuite. AgoraVox est une plate-forme multimédia mise à la disposition de tous les citoyens qui souhaitent diffuser des informations inédites et qui se base sur trois grands principes :

1- Nous sommes tous des capteurs d'information

En d'autres termes tout le monde peut devenir une source d'information pour AgoraVox : les bloggeurs, les utilisateurs d'Internet, les simples citoyens, les associations, les journalistes... Notre constat de départ est simple : grâce à la démocratisation effective des NTIC et d'Internet, tout citoyen est un "capteur d'information" qui peut devenir potentiellement un "reporter" capable d'identifier et de proposer des informations à haute valeur ajoutée.

En effet, munis d'un simple téléphone portable, d'un ordinateur, d'un appareil photo ou d'une caméra numérique des milliers d'internautes peuvent en effet réaliser un travail de proximité incroyable qu'aucun média, aucune agence de presse, aucune association ne pourrait mener (c'est ce qu'on a vu avec le Tsunami ou les attentats de Londres par exemple). Aucune agence de presse ne peut avoir un journaliste à chaque coin de rue ! Les citoyens deviennent ainsi de véritables "capteurs en temps réel" de ce qui se passe à chaque instant sur la planète. Ainsi le formidable potentiel que représentent des millions de personnes agissant en réseau de manière conjointe, permettra de passer peut-être de la version "officielle" de l'information à sa version "réelle"...

2- Le passage des mass-médias aux médias des masses

Alors que les media traditionnels font descendre l'information du haut vers le bas (principe du « one to many) », AgoraVox la fait circuler de manière transversale (principe du « many to many ») et ce grâce à une équipe de « rédacteurs citoyens » très hétéroclite constituée par des profils très différents. En effet, d'une manière générale, sur AgoraVox la fonction et le statut importent peu. On peut être journaliste, bloggeur, fonctionnaire, chef d'entreprise, syndicaliste, étudiant ou chômeur... L'important c'est la qualité et la pertinence des informations recueillies. Notre conviction c'est que l'on peut obtenir de cette diversité de profils une vraie richesse rédactionnelle et informationnelle. L'originalité d'AgoraVox est de remonter de l'information concrète issue du terrain. On passe donc du "top-down" au "bottom-up" informationnel... »


En clair, tout citoyen y compris les dirigeants d'entreprises peuvent devenir journaliste de leur propre cause et confronter leur point de vue avec les internautes.

Autant la tenue d'un blog peut être perçue comme contraignante et rebuter certains dirigeants ou services de communication, autant le fait de n'intervenir qu'épisodiquement sur un media sans pour cela s'engager à une production littéraire régulière peut être bénéfique.

Il s'agira avant tout de communiquer sans publicité outrancière et de surtout s'appliquer à ouvrir le dialogue avec les internautes. La gouvernance d'entreprises va de plus en plus demander aux décideurs et chefs d'entreprises de s'expliquer ou s'exprimer sur les choix sociaux et économiques de leurs entreprises

Vous considérez que les délocalisations sont un bienfait, que les charges sociales sont trop élevées, que le CNE est un bon contrat de travail ?

Pourquoi en ce cas ne pas l'écrire afin de pouvoir vérifier si les convictions qui sont les vôtres « collent » à un large public (AGORAVOX reçoit jusqu'à 400 000 visites).

L'entreprise de demain sera certainement numérique mais ne pourra pas se passer de dialoguer avec tous les acteurs de la vie économique. Des responsables comme Pierre BILGER ou Sophie de MENTHON sont déjà intervenus en leur nom. Quelques cadres dirigeants le font sous pseudonyme mais l'essentiel n'est pas là !!!

Alors, prêt à confier convictions et idées au monde des internautes ?

C'est simple comme une connexion à AGORAVOX !

PS : Si vous croisez quelques-uns de mes articles, merci de votre indulgence. Pour nos amis du Québec : un journal citoyen, CENT PAPIER, indépendant de l'expérience AGORAVOX.

Sources : Agoravox




David Fanin
infos Chronique par David Fanin
Créateur Internet, il développe depuis 2005 un projet de portail français du nom de Angyna.

e-mail e-mail | site web site web
L'interview du mois

Ixquick


Ixquick (http://www.ixquick.com) se dit être intelligent et rapide. Je suis tout à fait d'accord ! Ce meta moteur de recherche est sans doute l'un des plus puissants. En France, 16 moteurs de recherche principaux ont été sélectionnés.

De plus, Ixquick a décidé d'éliminer big brother. Cet à dire que sur Ixquick, aucune donnée n'est collectée, et les moteurs de recherche utilisés n'ont pas, non plus, la possibilité d'enregistrer vos données personnels. Ha, les américains.

MZ : Bonjour Alex van Eesteren, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Moteurzine ?
AVE : Bonjour David, avec plaisir. Depuis 1994, j'ai été actif en tant que « sales and marketing » pour des sociétés diverses, entre autres : Xerox, Atex et une divisions de Eastman Kodak. À partir de 1994, j'ai occupé les diverses fonctions de manageur chez de fameuses sociétés qui s'occupent de la communication, et aussi pour des sociétés dans l'industrie graphique et de publication. J'ai toujours travaillé dans la vente et ai toujours eu un foyer entreprenant. J'ai été à la naissance d'Ixquick par l'intermédiaire de la société VC qui a investi dans celui-ci. Depuis plusieurs années maintenant : je gère le coté marketing de Ixquick.

MZ : Comment définissez-vous votre meta moteur de recherche Ixquick ? Pourquoi porte t-il ce nom ?
AVE : Ixquick est un méta moteur de recherche, ce qui signifie que l'utilisateur qui effectue une recherche sur Ixquick interroge en réalité simultanément de nombreux moteurs de recherche populaires. La combinaison de tous ces moteurs couvre un plus grand nombre de sites Internet que n'importe quel moteur seul. Ixquick est un nom préparé : le « I » représente l'Intelligence de l'algorithme du moteur de recherche et le « quick » représente la rapidité d'affichage des résultats par le moteur. Le « I » et le « quick » sont joints par un « X » qui représente le temps. Notre moteur de recherche est intelligent et rapide !

MZ : Quelle est la technologie qui se cache derrière votre méta moteur de recherche ?
AVE : L'infrastructure d'Ixquick est constituée de plus de 35 serveurs de type Unix basés sur deux centres de calculs aux USA et en Europe. Notre technologie fait que nous pouvons nous contenter de ce nombre de serveurs pour faire tourner notre moteur à 100%. Ixquick est programmé en Perl avec plusieurs éléments de Java.

MZ : Comme nous l'avons déjà évoqué : vous avez un méta moteur. Combien de moteurs de recherche utilisez-vous ? Citez-nous les 5 principaux.
AVE : Selon le pays, nous méta-recherchons avec 10-16 moteurs de recherche. En France nous cherchons avec 13 moteurs. Ils ont tous une approche et une technique différente pour rechercher sur le world wide web. Avec Ixquick vous trouverez un résultat quand seulement 1 des 13 moteurs a un résultat à montrer ! En voici quelques-uns :
Google, MSN, Wikipedia, Yahoo, Excite, Francite, Open Directory...

Un résultat Ixquick se voit attribuer une étoile à chaque fois qu'il figure parmi les dix meilleures réponses d'un des moteurs interrogés. Ainsi, la présence de cinq étoiles à côté d'un résultat indique que cinq moteurs de recherche l'ont confirmé.

Cela est très significatif car chaque moteur de recherche fait appel à une démarche différente pour aboutir à ses résultats et leurs méthodes respectives peuvent s'avérer très efficaces dans certains cas et très imparfaites dans d'autres. Un résultat assorti de nombreuses étoiles a donc été sélectionné par des démarches différentes et constitue dès lors le choix consensuel d'autant de moteurs de recherche.

MZ : Quelles sont vos statistiques de fréquentation ? Une progression ?
AVE : Nous avons entre 200 000 et 400 000 recherches par jours. Puisque nous avons décidé de « éliminer Big Brother » nous avons vue notre croissance augmenter, particulièrement en France. Plus d'informations au sujet de cette initiative peuvent être trouvés sur notre site Web Ixquick.com.

MZ : Beaucoup de personnes n'ont pas d'objectif aujourd'hui, en avez-vous un que ce soit statistiquement ou moralement pour ce méta moteur ? Si oui, lequel ?
AVE : Oui, nous avons un objective très fort. Aujourd'hui, la protection de la vie privée est de plus en plus menacée par les moteurs de recherche Internet. En ce sens Ixquick.com a pris une décision capitale : nous effaçons toutes les données des recherches personnelles de nos utilisateurs contenues dans nos « fichiers journaliers ». « Cette nouvelle fonction de notre moteur de recherche assure une protection optimale de la vie privée ainsi que des performances maximales de recherche, car nos clients vont pouvoir utiliser les 13 meilleurs moteurs de recherche sans que ceux-ci enregistrent leurs données personnelles. Ca c'est notre message spécifique et unique : tout internaute pourra utiliser Ixquick en accédant à la série des meilleurs moteurs de recherche sans exposer aucunement sa vie privée !

Une autre raison est que beaucoup de sites Web de nos jours sont optimisés par des sociétés de référencement (SEO). Ce phénomène cause une "pollution" toujours croissante des résultats avec des pages Web commerciales. Les moteurs comme Google et compagnie ne tirent pas bénéfice de cet effet puisqu'ils diminuent considérablement la pertinence. Ixquick a l'avantage "de l'index pesé". Cela signifie qu'afin d'obtenir un rang élevé dans Ixquick, un site Web doit avoir un ranking élevé sur la combinaison moyenne, dans tous les moteurs de recherche. Ainsi une optimisation pour Google seulement ne dupera pas Ixquick !

Cet avantage de méta recherche est encore aidé en présentant un choix localisé des moteurs de recherche français d'Ixquick. Les moteurs La Toile, Voila et Francite sont par exemple ajoutés dans la langue française.

Ixquick a adopté l'approche d'une publicité avec une petite exposition ou commandité des résultats. Nous pensons que nos utilisateurs apprécieront ceci.

Aussi nous pensons que notre annuaire téléphonique international est un outil fortement apprécié pour les utilisateurs internationaux.

MZ : Quels sont vos revenus ou chiffre d'affaire si ce n'est pas indiscret ? Générez vous des revenus avec d'autres services que les liens parrainés.
AVE : Nous sommes une compagnie profitable depuis 2002.

MZ : On peut remarquer que votre meta moteur est disponible en plusieurs langues dont notamment le Français. Pourquoi voyez-vous plus loin que l'Amérique ?
AVE : Nous avons une vision mondiale. Ixquick est disponible dans 17 langues et nous nous développons solidement par exemple en France où nous méta recherchons dans 13 moteurs de recherche. Nous pensons qu'offrir un moteur de recherche qui est basé en Europe peut être très important pour 2 raisons : les différences de cultures et les différences dans l'approche de la protection de la vie privée.

MZ : J'ai pu lire votre communiqué de presse concernant « l'élimination de big brother ». Pourquoi prenez-vous cette soudaine position ?
Avec cette initiative, Ixquick répond à une inquiétude croissante des internautes concernant l'usage par les géants de l'Internet de leurs données personnelles. Ixquick ne partage pas les données personnelles des utilisateurs avec les moteurs de recherche. En outre Ixquick efface de ses fichiers journaliers les adresses IP des utilisateurs ainsi que les paramètres uniques d'identification. Il n'y a pas un conflit avec les autres moteurs.

Ixquick enregistrait les données des utilisateurs avant, sans savoir pourquoi. C'était simplement un protocole universel qui était utilisé. Ixquick a seulement utilisé les données pour compter le nombre de recherches internes.

MZ : Considérez-vous certaines personnes comme vos concurrents directs ?
AVE : En général on peut dire que toutes les entreprises qui offrent des services de meta recherche sont nos concurrents directs.

MZ : Merci d'avoir accepté mon interview, bon courage pour la suite.
AVE : Merci a Vous !

Voila pour cet interview du mois de juillet, on se retrouve fin septembre... passez de bonnes vacances.




Verone Mankou
infos Chronique par Verone Mankou
Développeur Web 2.0, proposant des services web 2.0.

e-mail e-mail | site web site web
La chronique du web 2.0

Passer en web 2.0 et gagner plus !


Normalement, ce mois ci je devais vous parler de « multimédia 2.0 - partie 2 », mais j'ai pensé qu'il était plus urgent de vous montrer comment gagner plus (...) avec un sites 2.0 !

Comment gagner (plus des visiteurs et de l'argent) avec un site web 2.0 ?

C'est la question que je retrouve dans tous les mails que je reçois des lecteurs de M/Z. Je vais donc répondre à ces questions une fois pour toute avec cet article.

Gagner plus de visiteurs avec un site web 2.0, c'est possible...

... Pour plusieurs (voir tous) la seule manière de gagner des visiteurs c'est d'avoir un bon référencement sur des moteur de recherche « classiques » comme Google, Yahoo, MSN,... ce n'est pas faux, mais connaissez-vous des moteurs de recherche « 2.0 » ?

Il s'agit de moteurs qui n'indexent pas toutes les pages d'un site, mais qui indexent uniquement les flux XML (RSS, RDF, ATOM, ...) d'un site. Ainsi les robots de ces moteurs détecteront plus vite les mises à jour de vos sites et indexeront les pages ou items (dans le flux) récents. Parmi ces moteurs on peut citer Technorati, entre autres.

Mais est-ce que se faire référencer sur des moteurs de recherche 2.0 suffit pour avoir plus de visiteurs ? La réponse est non ! Dans un récent sondage du JDN, on peut lire que les visiteurs consomment plus les sites disposant de flux XML lisibles via leur lecteur RSS (comme Wi6K Reader) contrairement à ce que l'on peut penser (en tous les cas, c'est ce que pense les personnes qui m'écrivent) : « (...) disposer d'un flux XML réduit le nombre de visiteurs (...) ». La réalité est bien différente, de plus en plus de sites (comme Wi6K) sont plus satisfaits des visiteurs venant de leurs flux que des moteurs de recherche classiques.

Gagner plus d'argent via un site web 2.0,...

... En effet, les sites web 2.0 sont aussi rentables. Il nous suffit de lire quotidiennement TechCrunch, Webosphere ou Wi6K News (pour avoir tous les news venant de plusieurs sources), on ne passera pas un mois sans lire un rachat d'un site web 2.0 (parfois même encore en version bêta, voire alpha) ou une levée de fonds par l'un d'entre eux.

La formule est simple, prenez un site web « classique », faites-le passer en web 2.0 en lui dotant : d'un flux XML, une possibilité aux visiteurs de commenter, de partager,... vous verrez que votre site aura plus de trafic (développé ci-dessus) et donc plus de clients potentiels.

Par exemple, vous avez un site de vente de e-books. En le dotant d'un flux XML, vous donnez à tous les bloggeurs ou webmasters fana de votre site de lister sur leur blog (via des services comme feedostyle) tous vos nouveaux produits, en y mettant un système de réaction via commentaires. Vous disposerez d'un moyen efficace de séduire les nouveaux venus qui, en lisant les commentaires agréables laissés par les visiteurs qui ont acheté un de vos ebooks. C'est une astuce qui est utilisée déjà par tous les sites de e-commerce, réussissant très bien à e-pinions.com. Via un système de partagé, vous gagnez encore plus de clients potentiels.

Voilà une preuve efficace, si vous avez encore des doutes, ne vous dites pas que seuls les sites web 2.0 originaux comme netvibes, digg, wikipedia, delicious,... peuvent générer du cash, le votre aussi peut le faire en le faisant tout juste passer en 2.0 par des développeur qui s'y connaissent et en y ajoutant des services « accrocheurs ». N'hésitez pas à me demander des conseils !

MoteurZine est entrain d'évoluer vers une version web 2.0 et vous, qu'attendez-vous ?

Bien que le modèle économique d'un site 2.0 soit objet à débats, je suis actuellement entrain d'écrire un livre sur le web 2.0 qui va largement traiter ce point... mais pour l'instant, je recherche un éditeur...




Si j'étais...

Google
... je réfléchirais à deux fois avant ma prochaine mise à jour. On va se souvenir encore longtemps de la dernière qui en a fait pleurer plus d'un. Si cela continu, le business pour les webmasters qui va se développer le plus sera celui de la vente de cordes. Online. Sic. JT.
Msn
... j'irais justement acheter une corde pour me pendre. Le moteur qui devait tout casser doit être maintenant prêt à sauter. Souvenez-vous. Quand on pense à l'ancienne version de sa recherche, Msn se trouvait au bord du gouffre. Avec son nouveau moteur, il a fait un grand pas en avant ! JT.




Patrick Ligeron
infos Chronique par Patrick Ligeron
Directeur d'Adifco référencement et administrateur du projet Utilisable.
e-mail e-mail | site web site web
Le côté technique

Bien choisir ces mots clés – 4


Comment optimiser une page avec les mots clés retenus ?

Voilà maintenant vous savez où trouver des mots clés et comment choisir les meilleurs pour votre site Internet. (Voir MoteurZine n° 129, 130 et 131).

Maintenant nous allons essayer de savoir comment optimiser au mieux votre page HTML avec les mots clés que vous avez retenu.

Je vous disais dans un numéro précédent, qu’il est presque impossible d’optimiser une page pour plus de 2 voir 3 mots clés différents. Vous allez de vous-même vous en rendre compte en lisant les lignes ci-dessous.

A – Le contenu textuel de la page.

Il est très important que chaque page de votre site comportent du texte. En effet seules ces pages seront correctement indexées par les moteurs de recherche et seules celles qui seront optimisées pour un ou plusieurs mots clés seront bien positionnées sur les dits mots clés.

Pour assurer une bonne réactivité de votre page, celle-ci doit comporter un texte d’au moins 250 mots.

Au total, que se soit dans le texte de 250 mots environ ou n’importe où ailleurs dans votre page (liens, titre, …), le mot clé doit apparaître environ 10 à 15 fois au total. Ce qui fait une densité moyenne de 5% (par rapport au nombre de mot).

La densité d’un mot clé est un sujet controversé dans le monde du référencement. D’après des mesures personnelles, il semble que les moteurs ne soient pas tous aussi sensibles à la densité. Le petit tableau ci-dessous, résume les densités de mots clés qui donnent les meilleurs résultats sur les différents moteurs de recherche :

Moteur

Densité minimum

Densité maximum

Google

3 %

5 %

MSN

5 %

10 %

Yahoo

5 %

7 %



Bien sur il faut ne faut pas négliger les déclinaisons des mots clés (féminin, pluriel, …). Il est très important de varier ces déclinaisons afin de couvrir de plus larges requêtes de recherche.

La répartition du mot clé dans votre page doit être équilibrée. En effet il ne faut pas que toutes les occurrences soient au même endroit de la page (toutes en haut, ou toutes en bas de page). Il faire en sorte d’avoir une répartition sur l’ensemble de la page. De plus il est important que le mot clé apparaisse au moins une fois le plus haut possible dans la page.

B – La mise en exergue.

La mise en exergue permet de donner encore plus de poids à un mot clé. Le HTML possède plusieurs balises spécifiques pour le faire.

Les balises titre <h1> à <h6>. Ces balises doivent être utilisées comme il se doit. Le contre exemple parfait est de mettre du texte en exergue grâce à la balise <h1> et par CSS donner au texte contenu dans cette balise une taille normale. Cette méthode frise la sur-optimisation et risque de compromettre la pérennité du positionnement de votre site dans les moteurs de recherche.

En toute logique, la balise <h1> devrait être utilisée qu’une seule et unique fois par page. Il semblerait aussi que seules les balises <h1>, <h2> et <h3> soient prises en considération pour la mise en exergue.

La mise en gras <strong> (ou <b> mais sémantiquement <strong> est mieux). N’hésitez pas à l’utiliser. Toutefois pour garder un bel aspect esthétique à votre page il faut en user mais pas en abuser. De plus mettre toutes les occurrences de votre mot clé en gras fera perdre toute sa valeur à cette mise en exergue.

La mise en italique <em>. Mêmes remarques que pour la mise en gras.

Le soulignement n’est pas conseillé cela pourrait faire naître des confusions par rapport aux liens hypertextes.

C – Les liens

Pour optimiser un lien, l’ancre du lien (il s’agit du ou des mots cliquables) doit être votre mot clé ou alors le contenir.

Par exemple pour une chambre d’hôtes, l’ancre « en savoir plus » n’est pas optimisée, mais l’ancre « visite virtuelle d’une chambre d’hôtes » l’est beaucoup plus.

Certain jugeront utile également d’utiliser l’attribut title de la balise <a>. D’expérience, les principaux moteurs comme Google, Yahoo et MSN n’en tiennent absolument pas compte, donc il est inutile de réécrire tous vos liens …

D – Les images

Il est assez difficile d’optimiser une image (cliquable ou non). Le nom de l’image en elle-même n’est pas pris en considération par les moteurs de recherche pour l’optimisation.

Concernant l’attribut alt de la balise <img>, bien qu’il soit indispensable pour que votre code soit conforme aux normes du W3C, il semble que les moteurs aient progressivement changé d’optique concernant sa prise en considération. En effet, il semblerait qu’actuellement, seul Google prenne en compte le contenu de cet attribut. De par la notoriété du moteur Google cela le rend indispensable.

Il peut être judicieux de doubler une image cliquable par une légende sous la forme d’un lien hypertexte contenant votre mot clé (à condition qu’il soit en rapport avec l’image).

E – Les balises title et méta tags.

<title> Il s’agit certainement de la balise la plus importante. Elle doit contenir 1 à 2 occurrences du mot clé (pas à la suite si possible). Cette balise doit impérativement être différente sur toutes vos pages. La longueur conseillée est de 7 à 10 mots environ.

Description Même si elle n’est pas indispensable elle est reste fortement conseillée. Elle doit résumer (et pas assurer la promotion …) le contenu de la page en 30 à 50 mots maximum. Elle peut reprendre partiellement le contenu de la balise <title>.

Keywords Comme pour la méta Description, cette méta n’est pas indispensable. Il y a plusieurs politique sur sont emploi, je vous conseillerai celui-ci : 10 à 20 mots clés séparés par des virgules et sans aucune répétition, qui doivent tous être présent dans le corps de la page.

Voilà vous avez tous les éléments pour optimiser vos pages à partir de mots clés déterminé scrupuleusement. Les clés du succès sont entre vos mains. Bonnes optimisations, bonnes vacances.

NB : l’exemple concret sera traité pour la rentrée. Merci.




Franck Thiercelin
infos Chronique par Franck Thiercelin
Les sites Trafic managers d'un côté et Forum Référencement d'un autre.
e-mail e-mail | site web site web
Forum Référencement

Les principaux sujets de juillet 2006


Ce mois-ci sur le forum, on se rend compte que tout le monde dort, mais les actifs, eux, parlent pour 10...

Savoir référencer..., On ne s'improvise pas référenceur...
Je n'ouvre pas tous les jours un sujet, ici, mais il y a des moments où c'est nécessaire. Le référencement est à la portée de tous mais tout le monde ne peut pas et surtout ne sait pas référencer. Ce n'est pas parce qu'une personne possède un site sur le référencement et qu'il génère du trafic autour qu'il est forcément doué pour ça. Exemple... ça illustre toujours mieux les choses un exemple...

Indice de densité "idéal" pour un moteur
De par nombreuses sources, le critère de densité des mots clés constitue un indicateur de pertinence pour un meilleur positionnement. Je me demandais jusqu'où les moteurs considèrent que la répétition d'un mot clé est acceptable? Quelle est la limite d'utilisation d'un mot pour ne pas tomber dans l'excès ou autrement quel est l'indice de densité "idéal" pour un moteur de recherche ? Plusieurs outils permettent de calculer les densités de mots dans les pages, est-ce un bon moyen que de se baser dessus pour travailler le référencement? Quelle est selon vous l'importance de la répétition des mots clés par rapport à la mise en forme et à leur emplacement ?

Quelles balises mettre pour un annuaire
J'ai mon site (Classement des meilleurs sites et liens utiles francais, avec pour chaque catégorie un menu best of, ainsi que des trucs et astuces et dossiers pratiques) que je vais bientôt mettre en ligne -- avant il me faudrait des précisions : C'est donc un annuaire avec 9 rubriques ayant pour base commune "meilleurs sites" J'ai lu sur un site ceci **je nomme pas le site vu que ca peut être un concurrent à votre site : Il existe plusieurs "écoles" concernant la mise en place des éléments de référencement :Le référencement que je préconise ...





Conclusion


ATTENTION. La liste des abonnés n'est pas disponible. Nous ne la donnons ni ne la revendons à personne. En revanche, vous pouvez sponsoriser notre lettre d'information : contactez-nous pour discuter des modalités.

 
 

Abonnement gratuit à « Moteurzine »


 
 
 
 
 

Désinscription de « Moteurzine »


 
 


© 1999 à 2006 par IDF.net ~ MoteurZine : newsletter des annuaires, des moteurs de recherche et du référencement,
déclaration à la CNIL numéro 1109748