numéro cent-douze ( #112 ) mardi 26 octobre 2004
 
SOMMAIRE

Editorial
Je sais apprendre vite !

Le billet d'humeur
Takezo et PositionTech : les tontons flingueurs sortent leur joujou de leur étui

Jean TANTOUT sur Seostory
Sous le règne des impuissants

Si j'étais...
Un moteur de recherche

Le monde selon Google
Google affronte Microsoft avec le Google Desktop Search

Le référencement
Le manuel du petit référenceur en herbe

Le web-marketing
Comment rendre vos produits excitants ?

Humour et Internet
Norbert, achetez moi de l'Internet

Les entreprises sur le net
La création de son entreprise

Recherche et étude
La taille des index des moteurs de recherche

Le chasseur de moteurs
Gigablast et Gtrouve

Si j'étais...
Un optimiseur de site

Le roman de MoteurZine
Jean-Pierre donne le mandat à son beau-frère

Si j'étais...
Un outil d'audience

Conclusion


Accès au dernier numéro en ligne Format: HTML

Les archives de Moteurzine

La communauté MoteurZine sur Orkut

Le livre du Référencement au format PDF

Ecrire à Moteurzine






Webdesign par Freegaia.com

Chris Hédéniveau 1

infos Chronique par Chris Hédé
Les sites Enfin et Moteurzine d'un côté, Développement et Référencement d'un autre.

e-mail e-mail | site web site web
Éditorial

Je sais apprendre vite !


Le développement de la visibilité, pour certains, c'est uniquement un bon PR et un trafic confortable. Mais, ce n'est pas tout. Beaucoup de sociétés, et pas seulement de toutes petites structures, négligent les points importants qui sont : C'est le côté auvergnat et écossais de ces chefs d'entreprise. Dans un moment comme celui-là, ils oublient la base de toute entreprise, à savoir, pour avancer plus loin et générer des bénéfices, il faut savoir investir pour paraître. Mais bon, je vais cesser de pleurer pour eux, après tout... qu'ils continuent leurs sites "immondes" surtout s'ils travaillent dans le même créneau que moi, je vais ainsi mieux fidéliser leurs clients ! :)

Il m'arrive irrégulièrement de recevoir des e-mails de personnes que je ne connais ni d'eve, ni d'adam qui me demandent des choses bizarres. Le dernier e-mail, c'est celui d'un internaute en province possesseur d'une Fiat dont le concessionnaire à côté de chez lui vient de fermer. Il m'a donc posté un e-mail pour que je lui trouve un nouveau concessionnaire Fiat proche de chez lui. Il va de soit que je ne lui ai pas répondu. 10 jours après, j'ai eu un nouveau e-mail de cette personne, il était indigné que je ne lui réponde pas et reposait sa question. Cette fois-ci, j'ai pris mon courage à deux mains. Je lui ai dit que je voulais bien utiliser Google à sa place pour trouver la réponse à son problème. Mais, je devais avant lui faire parvenir une proposition pour cette prestation et qu'il devait me faire suivre son adresse. Il va de soit que je n'ai plus de nouvelles de lui. Dès qu'on touche au portefeuille de certains, ils se rappellent qu'ils savent tout faire !

Les Grands Communicateurs organisent une conférence demain, le mercredi 27 octobre 2004. Cette conférence a pour thème Le cybermonde est bien réel. Hervé Fischer, artiste, philosophe et homme de science (le père du multimédia au Québec), « présentera son point de vue sur l'apport des nouvelles technologies dans notre environnement. Pour lui, l'avènement du numérique préfigure un nouvel âge, comme l'âge du feu ou l'âge du fer. Mais à quel prix ? » Cette conférence se déroule à Montréal au Canada. Pour ceux d'entre vous qui veulent y assister ou la suivre (en live via Internet), inscription sur le site !

Bonne lecture à toutes et à tous et rendez-vous le mois prochain, le dernier mardi du mois.






Turulilloniveau 1

infos Chronique par Turulillo


e-mail e-mail | site web site web
Le billet d'humeur

Takezo et PositionTech : les tontons flingueurs sortent leur joujou de leur étui


Takezo ambitionne de devenir le leader mondial du référencement d'ici juin 2005.

On pourrait croire, à l'énoncé de cette profession de foi, que la petite société créée en 2000 par Emmanuel Laveran et Vincent Turlotte, dont le but premier était de commercialiser les prestations de référencement réalisées par une autre petite société, Brioude Internet, installée dans le Massif Central, est tombée sur la tête.

Cette petite phrase martelée à maintes reprises en privée n'aurait pas retenu notre attention sans le rachat, cet été, de Takezo par Carat. Tout ceci s'est fait dans la plus grande discrétion sans aucune annonce à l'heure où nous rédigeons cette news, sur le site de Takezo. Seul un article de Florence Santrot, publié dans le Journal du Net daté du 8 septembre et passé inaperçu, révèle qu'en 2004 le groupe Aegis Media, au travers d'Isobar, acquérait « le référenceur Takezo et revendique aujourd'hui la première place du marché dans ce domaine ».

Il faut bien comprendre, nous a t'on confié, que Takezo a récupéré une grande partie du portefeuille client de Carat Interactive en matière de liens sponsorisés et de référencement.

Par ailleurs, PositionTech à eu la bonne idée de venir « goûter » le marché français avec, à sa tête, le charismatique Pascal Gayat, un ancien de Fast.

Bien que ce dernier, dans une interview accordé à Abondance, présente PositionTech comme « partenaire technologique des programmes de référencement payant en Europe » à court terme, il est évident qu'à moyen terme, la société attaquera directement « les moteurs de shopping », « les Agences Media On-line », « les acteurs de l'E-commerce », en un mot comme en cent, les gros comptes et les partenaires, qui représentent le beurre des référenceurs et qui n'auront bientôt plus besoin de ces derniers devenus obsolètes.

Il ne restera alors plus qu'à se partager les miettes du gâteau, les micro entreprises et les PME.

Mais il paraît que Position Tech veut aussi passer par « les agences de référencement à fort potentiel »... à fort potentiel client, cela s'entend !

Pascal Gayat n'a d'ailleurs pas attendu longtemps pour signer les premiers partenariats importants :

« Nous avons débuté notre démarche de constitution d'un réseau de partenaires en France, parmi lesquels les sociétés Adoc, Ciblo, Takezo sont d'ores et déjà actives. »

L'année 2005 risque d'être très riche en rebondissements pour le petit monde du référencement français, mais aussi européen, voire même, et n'ayons pas peur de nous laisser emporter par un lyrisme épique, mondial.

Entre le lilliputien Takezo qui s'est fait avalé par le gargantuesque Carat, et que personne ne soupçonnait de nous faire le coup du challenger tapit dans l'ombre et le stratosphérique TechPosition qui combine l'avance technologique de sa plate-forme et le partenariat exclusif avec Yahoo Overture, les « gros » référenceurs français apparaissent soudain bien fébriles dans ce marché qui met un certain temps à se professionnaliser et à atteindre son niveau de maturité.

Une version plus longue de cet article paraîtra prochainement sur le blog de La Cigogne Déchaînée




Jean Tantoutniveau 1

infos Chronique par Jean Tantout


e-mail e-mail | site web site web
Jean TANTOUT sur Seostory

Sous le règne des impuissants


MoteurZine n'est en aucun cas responsable des propos tenus par Jean TANTOUT. Si vous souhaitez réagir à ses écrits, contactez le directement : jean.tantout@laposte.net


Le thème de la liste noire à fait user beaucoup de touches de claviers ces derniers temps. Et le débat ne s'est pas réellement porté sur le formulaire de dénonciation de Google. C'est étonnant car on peut trouver cette pratique discutable. Comme si cela ne suffisait pas, le maître copieur Yahoo n'a pas tardé à suivre les traces de son idole en plaçant un lien en bas de ses pages de recherche avec pour objectif de "Signaler un contenu abusif". Quand Google se jettera à l'eau, il ne faudra pas attendre longtemps avant que nous n'entendions le "plouf" de Yahoo.

L'armée des ombres

Cette pratique paraîtrait moins barbare si Google communiquait et rassurait en montrant que ce service n'est pas un avion sans pilote, que le personnel est nombreux et professionnel. Vous imaginez le boulot passionnant ?
- Hi John, alors, bien passée cette journée ?
- Great, j'ai explosé 50 sites aujourd'hui !
- Ho yeah, double bang... dire qu'ils se sont explosés au job pour placer leurs sites en bonnes positions... fuck that shit... (rires)
J'avais oublié de préciser qu'il fallait imaginer l'accent americano/français sur les dialogues ci-dessus. Trève de plaisanterie. La question est "Y-a-t-il vraiment un service dédié à la liste noire chez Google et sont-ils assez nombreux pour traiter les futurs massacres ?"

Le plus drôle c'est que...

Généralement, on voit naître la dénonciation sous des régimes trop totalitaire pour être contesté, et dont les lois ne sont pas approuvées par l'ensemble de la communauté. En résumé, on ferme notre "gueule" face aux moteurs de recherche qui imposent leurs lois sans qu'une tentative d'ouverture de discussion pointe son nez. Pourtant, il serait beaucoup plus sain pour le net, que les moteurs, les responsables de sites, les sociétés de référencement et les internautes puissent fixer ses règles ensemble.

Mais...

Imaginons un moteur réellement compétent, qui a confiance en son algorithme et en son filtre anti-spam. Aurait-il besoin de créer un formulaire de dénonciation ? Ne serait-ce pas là aveu d'impuissance ? Alors, sans développer une paranoïa mal venue, permettons-nous d'imaginer qu'il est préférable pour Google que le combat se place sur notre terrain et pas sur le sien.

Perte de puissance nuit

Entrons-nous dans une ère obscure ou nous nous dénoncerons tous mutuellement ? Est-ce que la zizanie nous guette ? Un maître contestable peut employer une solution pour ne pas laisser échapper son pouvoir, cette règle est connue de tous, diviser pour règner.




Si j'étais...

Un moteur de recherche
... je modifierais mon algorithme régulièrgement dans le but de nettoyer ma base de données de toutes les techniques agressives d'optimisation de pages. JT.




Olivier Duffezniveau 1

infos Chronique par Olivier Duffez
Consultant, il réalise des audits et du conseil en référencement pour les professionnels.

e-mail e-mail | site web site web
Le monde selon Google

Google affronte Microsoft avec le Google Desktop Search


Microsoft tarde à sortir la prochaine version de Windows XP qui doit/devait inclure des fonctions d'indexation et de recherche sur l'ordinateur révolutionnaires. Google en profite donc pour investir le marché, déjà occupé d'ailleurs par d'autres acteurs un peu moins connus.

Google Desktop Search est donc un nouveau service proposé par Google sous la forme d'un logiciel à installer sur son ordinateur, qui permet de faire des recherches en local. Bien entendu, Google a conservé son interface qui se présente par un simple formulaire de recherche dans un navigateur web. En plus des onglets classiques de recherche web, images, news ou Froogle, l'onglet Desktop fait son apparition.

Google Desktop Search
Formulaire de recherche Google Desktop Search


A peine quelques instants après la première installation, Google Desktop a déjà indexé quelques centaines de documents et vous permet déjà d'effectuer des recherches. Ensuite, à chaque fois que vous n'utilisez pas votre ordinateur, le système poursuit ou met à jour l'indexation.

Comme à son habitude, la recherche avec Google fournit des résultats en 1 ou 2 seconde. Ils sont affichés soit par pertinence, soit par date. Parmi les types de documents indexés, citons : Google est loin d'être le premier à se lancer dans ce type de produits, mais il est certain qu'il cherche à prendre de l'avance sur son rival Microsoft qui tarde à fournir un produit équivalent. Parmi les autres outils de recherche en local, citons : Il est intéressant de noter que Copernic vient de sortir une nouvelle version de son logiciel (pourtant récent) quelques jours à peine après la sortie du Google Desktop Search. Cette version 1.1 de Copernic Desktop Search a d'ailleurs été sélectionné cette semaine comme choix de la rédaction par du journal CNet.

Evidemment, ce type de logiciel a de quoi inquiéter les utilisateurs soucieux du respect de la vie privée et de la confidentialité de leurs données. Fort de l'expérience acquise avec le lancement de Gmail, Google a semble-t-il fait un effort dans sa politique de confidentalité des données. Mais cela ne suffira sans doute pas à calmer les reproches, surtout que cette version beta souffre encore de quelques imperfections ou manques, notamment au niveau de la sécurité. En effet, il n'a pas été prévu pour être utilisé sur des ordinateurs multi-utilisateurs ni sur des réseaux. Les conséquences peuvent être dramatiques dans de tels environnements car tous les fichiers indexés sont accessibles à tous les utilisateurs... Enfin, il faut espérer que Google ne récupère pas nos données, car le croisement avec nos recherches sur le web ou nos échanges de mail aurait de quoi inquiéter du monde.

Voici quelques autres défauts de jeunesse qui seront corrigés au plus vite j'espère : Ce qui est certain c'est qu'aujourd'hui il est bien plus simple de retrouver n'importe quelle information stockée sur son ordinateur avec le Google Desktop Search plutôt qu'avec la recherche classique de Windows. Attendons de voir comment Google va améliorer son outil et comment vont réagir les concurrents.

Qui de Gmail ou de Google Desktop Search va faire couler le plus d'encre ? Les prochains mois nous le diront...




Gilbert Wayenborghniveau 2

infos Chronique par Gilbert Wayenborgh
Science, Politique, Défis, Aventure, Art, Impossible, Communication, Dialogue, Humour, Expertise.

e-mail e-mail | site web site web
Le référencement

Le manuel du petit référenceur en herbe


Dans le numéro précédent de moteurzine, j'évoquais le prix du référencement, exorbitant pour les uns pas assez cher pour les autres... Il existe bien sur des voies alternatives, pas nombreuses mais tout aussi efficaces.

Les règles de base sont simples.

Faites un contenu avec un peu de texte, plutôt plus que moins d'ailleurs, avec pour chaque page un titre individuel, des méta-tags (description, keywords et d'autres si possible) individualisés.

Dès que votre site est prêt, prévoyez de passer quelques heures à repérer les bons outils dont tout le monde parle. Il y en a des milliers, mais uniquement une dizaine génère 90% du trafic global. Soumettez ensuite votre site à ces moteurs et annuaires.

Reste maintenant la partie la plus importante, ETABLISSEZ des liens. La logique de l'Internet veut que les sites et les pages soient reliés entre eux par des hyperliens.

A priori tout va bien. Votre site est maintenant prêt à recevoir des visiteurs ou presque, car il n'y arrive pas ! C'est bien là que les difficultés commencent.

Comment optimiser ou trouver la bonne informations ?

Les forums sont ici la source idéale... ou presque car si les forums sur le référencement existent, le problème est la diversité de l'information et la masse d'informateurs. En d'autres termes, comment obtenir une information valable face à l'ensemble des informateurs anonymes ?

Dans les forums, vous avez souvent divers intervenants réguliers qui peuvent donner en une seule phrase une information un jour, et la contredire le jour suivant ! Il faut donc trier, tester, tester, etc ...

Toute fois pour vous y retrouver plus facilement en tant que néophyte regardez quelques fils de discussions et regardez les réponses. Si les réponses sont complètes et étayées vous pouvez en déduire que les intervenants sur ce forum sont des professionnels ou des amateurs très éclairés. De plus, si dans une même conversation tous les intervenants abondent dans le même sens, c'est que l'information est valable.


Pour revenir à votre propre référencement, si l'avantage est, à priori, la gratuité de la prestation, son principal désavantage est le fait que contrairement au référenceur, vous n'avez pas de suite un référencement optimal. Vous allez mettre des semaines voire des mois (sauf coup du hasard) à trouver la bonne combinaison.

Bien sûr, il vous faudra aussi un peu vous documenter sur le référencement en général, et faire le tour des sites d'information sur le référencement et les outils de recherche. Dernière source d'information : les livres qui vous permettront de connaître quelques rudimentd et généralités autour de ce secteur qui tout de même reste très technique et constamment en mouvement.

Le référencement, façon do it your self est et reste bien entendu possible, mais sachez que c'est un chemin de croix réservé aux passionnés, aux sites persos et aux sites n'ayant pas de grandes ambitions. Pour ceux qui souhaitent aller vite et loin, la case référenceur / référenceuse est pratiquement incontournable.






Gautier Girardniveau 2

infos Chronique par Gautier Girard
Multipliez les ventes de votre site avec une solution garantie. Auteur du "guide de référencement".

e-mail e-mail | site web site web
Le web-marketing

Comment rendre vos produits excitants ?


Si vous admettez qu'il existe plusieurs façons de vendre sur Internet, dont de très bonnes et de très mauvaises, voici une méthode pour rendre vos descriptifs produits excitants.

La plupart des responsables de sites web ont peu conscience qu'ils ne vendent pas leurs produits, mais qu'ils les décrivent.

C'est une erreur parce qu'il faut plus qu'une description pour vendre. Je vais vous apprendre à rendre vos produits excitants en changeant quelques détails de présentation et de rédaction des descriptifs.

* Stimulez l'émotionnel du prospect

Dans tout achat réside un facteur émotionnel. Le facteur émotionnel est tout ce qui est en dehors des caractéristiques rationnelles du produit (fonctions, prix, ...).

Le facteur émotionnel est très divers, cela peut être : Comme vous êtes convaincu que le facteur rationnel de votre produit est bon (vous avez le meilleur produit au meilleur prix pour votre cible) il vous faut déterminer des raisons émotionnelles de l'acheter, et les présenter.

* La présentation du produit

C'est un fait qui se vérifie depuis l'avènement du e-commerce sur Internet, la vente en ligne pose le souci qu'on ne peut pas toucher, "tripoter" un produit avant d'acheter.

Il faut donc soigner sa présentation et pallier ce manque par d'autres moyens permettant de se représenter le produit qui est vendu. Même si vous vendez un service.

Voici quelques pistes que vous pouvez suivre : * Anticipez les besoins de vos prospects

Votre prospect ne doute pas que votre produit est le meilleur, ses caractéristiques le lui prouvent. Mais ce n'est pas suffisant. Il veut savoir pourquoi et comment dans son cas à lui, votre produit répond à son besoin.

Rajoutez donc des paragraphes dédiés aux utilisations et donnez tous les "plus" qui vont convaincre les prospects.

Si vous présentez un lecteur DVD, une phrase du type...

"Si vous n'êtes pas sûr de savoir comment l'installer, utilisez le CD livré qui vous explique pas à pas comment faire. De plus vous bénéficiez de notre assistance par téléphone en cas de question".

... peut être déterminante dans la décision d'achat.

Souvenez vous de l'essentiel : votre prospect ne doit avoir aucune raison de ne pas acheter chez vous !




Frédéric Lepageniveau 1

infos Chronique par Frédéric Lepage
« Un crayon, un ordinateur et des idées... Plein d'idées ! ».

e-mail e-mail | site web site web
Humour et Internet

Norbert, achetez moi de l'Internet

Norbert, achetez moi de l'Internet



Jean-Claude Benardniveau 2

infos Chronique par Jean-Claude Benard
Directeur commercial de QuadraMultiMedia et créateur de Slovar - Partenaire Officiel de Espotting et Overture.

e-mail e-mail | site web site web
Les entreprises sur le net

La création de son entreprise


Depuis que j'anime cette rubrique, je m'étais contenté de vous présenter des entreprises ayant une stratégie vis à vis des outils de recherche ou des gestionnaires de moteur ou annuaires.

Un certain nombre de discussions et l'actualité économique m'ont amené à me pencher sur ce que le Web pouvait proposer à ceux dont le rêve ou la seule solution est la création de son d'entreprise.

Car, s'il est vrai que les pouvoirs publics nous poussent vers la création de notre entreprise, (tout en nous expliquant que les ministères deviennent de plus en plus « connectés ») l'information pratique est-elle facile à trouver ?

M'étant par curiosité rendu à la dernière édition du « salon des micro entreprises » et ayant été navré par la qualité de l'information diffusée d'un stand à l'autre, je me suis dit que, le Web devait contenir assez d'information pour se faire une opinion sur le sujet.

Munis de mon clavier et de mots clés, je suis parti en recherche thématique. Devant la masse considérable d'informations collectée, j'ai décidé de vous en donner le résultat... sur deux ou trois chroniques.

Etude de cas Il est clair que chaque profil précédemment cité passe par des solutions globalement différentes. Néanmoins, tous correspondent à un type d'entreprise : la micro-entreprise.

Je me suis donc attaché à faire mes recherches autour de ce type d'entreprise.

Tout d'abord qui est concerné par la micro-entreprise ?

Tous ceux qui souhaitent Où trouver l'info sur les micro-entreprises ?

Les sites gouvernementaux ou officiels

+ Le Secrétariat d'état aux PME - Commerce - Artisanat
Destiné aux chefs d'entreprise de PME, PMI et TPE, il donne beaucoup d'information mais reste terriblement généraliste. Les informations ne correspondent pas vraiment aux non initiés qui auront vite fait de chercher une source plus facile. Néanmoins à signaler que les textes de lois sont tous présents.

+ Le Ministère des finances
Beaucoup d'informations sur le sujet. Site très informatif sur les tendances de l'économie française, les textes de loi, le budget et le fonctionnement du ministère face aux entreprises. Véritable mine d'or pour les économistes, il ne résout pas le problème de nos aspirants créateurs.

Les banques

Parmi plusieurs sites de banques nationales, nous avons retenu deux exemples assez symptomatiques de contenus disponibles pour les créateurs.

- Le Crédit Lyonnais
Il s'agit de l'espace réservé aux professionnels désireux de s'établir. Des témoignages clients et des produis financiers à votre disposition. Intéressant, mais quand la société sera en phase de création !!

- Le crédit Mutuel
De bonnes solutions d'épargne salariale !!! Toujours pas vraiment d'informations précise.

Les portails spécialisés

+ + ANPE (Agence nationale pour l'emploi)
Rien que ce sigle évoque pour beaucoup la galère. Il est pourtant clair que l'agence à beaucoup évolué dans sa façon de gérer les recalés de l'emploi.
S'il n'y rien de neuf sous le soleil pour ceux de nous qui n'ont pas de qualification précise, l'ANPE a créé des ateliers de création d'entreprises pour ceux que cette solution motive.
L' ANPE (Sous certaines réserves) encadre votre projet et vous permet de mieux comprendre le cheminement qui pourrait vous mener à la création de votre entreprise.

+ + + APCE (Agence Pour la Création d'Entreprises)
Association crée par les pouvoirs publics, APCE propose des espaces traitant de tous les types d'entreprises, du statut social du dirigeant selon le régime choisi, des affiliations obligatoires, de la couverture sociale.
Facile à trouver avec un simple moteur de recherche, ce site est quasiment parfait pour les entrepreneurs en herbe. Tout y est à condition de s'armer de patience car le site contient tellement d'informations (au demeurant précises) que plusieurs heures ne seront pas de trop pour évaluer les types de statuts, visionner les différentes étapes de la création, chercher dans les informations sectorielles et même faire des simulations en ligne.
Nous classons ce site en première position pour la qualité d'information diffusée et la pédagogie utilisée par ses créateurs.
Une section est d'ailleurs réservée aux micro-entreprises.

Bon surf et au mois prochain pour évoquer les financements, les aides à la création et les pistes alternatives disponibles sur le Web.




Damien Guigueniveau 3

infos Chronique par Damien Guigue
Responsable technique d'Aldeis: Edition de solutions de mesure de visibilité YooVi.com, Yooda.com et seeUrank.

e-mail e-mail | site web site web
Recherche et étude

La taille des index des moteurs de recherche


Dans cet article nous allons nous attarder sur un élément important dans votre quête de visibilité pour vos sites. La taille des index des moteurs de recherche et le nombre de résultats qu'ils renvoient lors d'une recherche.

Aujourd'hui nous allons nous pencher sur la taille des index de 4 moteurs de recherche. Nous nous sommes basés sur l'analyse du nombre de réponses renvoyées pour les 40 000 mots clés parmi les plus recherchés sur le Web francophone. Ces données ont été obtenues lors de la création de l'indice de mesure de visibilité YooVi d'octobre 2004.

Quelques définitions

Taille de l'index d'un moteur :
Il s'agit du nombre de pages qu'un moteur connaît.
Exemple : Google annonce 4 285 199 774 pages (en bas sur la page d'accueil).

Nombre de réponses d'un moteur :
Lors d'une recherche sur un moteur, ce dernier vous indique le nombre de pages qu'il connaît avec le ou les mots clés recherchés. Attention, ce nombre est une approximation… La plupart du temps le nombre renvoyé pour une page plus " profonde " est légèrement différent.
Exemple : Lors de la recherche de MP3 sur -fr- Yahoo , vous obtiendrez la réponse suivante :

Résultats 1 - 20 sur environ 89 200 000 pour mp3.


Et sur la 10ème page:

Résultats 181 - 200 sur environ 90 600 000 pour mp3.



Le nombre de résultats renvoyé par les moteurs

Le tableau ci-dessous nous donne une représentation synthétique pour chaque moteur du nombre de pages indexées pour nos 40 000 mots clés. Ainsi le chiffre 12 en haut à gauche signifie que " -Fr- Yahoo (Tout le web) " renvoie pour 12 requêtes sur 40 000 plus de 1 milliard de pages.


-Fr- Yahoo (Tout le web) -Fr- Google (Web) -Fr- Google (Francophones) -Fr- Voila (Moteur) -Fr- AOL (Web Français)
Plus de 1 milliard de pages 12 13 0 0 0
Plus de 100 millions de pages 494 332 0 0 0
Plus de 10 millions de pages 3 064 2 303 99 70 60
Plus de 1 million de pages 10 499 10 071 2 782 1 679 1 368
Plus de 100 000 pages 23 457 23 918 15 269 9725 8 228
Plus de 10 000 pages 33 080 34 283 31 146 24 618 23 796
Moyenne 6 115 436 4 617 810 321 028 210 138 175 963



2 types de moteurs sont présents dans cette étude, ceux renvoyant des résultats dans toutes les langues, -Fr- Yahoo (Tout le web) et -Fr- Google (Web), et ceux ne renvoyant que des résultats francophones. A noter que -Fr- Google (Francophones) est bel et bien le même moteur que -Fr- Google (Web), mais avec une restriction linguistique.

Dans la course à la taille de l'index, on peut voir que Yahoo semble disposer d'un index plus grand. Sur les requêtes renvoyant plus de 10 millions de pages Yahoo surpasse Google. La moyenne du nombre de résultats renvoyés est sensiblement supérieure pour Yahoo.

Pour les moteurs francophones pas de mystère -Fr- Google (Francophones) arrive devant les autres ;)

En conclusion

Pourquoi s'être intéressé à la taille des index des moteurs ? Premièrement, ce tableau nous donne un aperçu de la quantité de documents indexés…. Je dis bien aperçu car le nombre de documents que renvoie un moteur n'est pas contrôlé par huissier ;)

Mais au delà de cela lorsque vous souhaitez positionner un site sur un mot clé, le nombre de réponses qu'il renvoie sur ce dernier influe directement sur la difficulté pour être bien positionné. Prendre en compte ce paramètre dans votre processus de choix des mots clés avant l'optimisation de votre site est important ! Dans cette optique nous travaillons, d'ailleurs, sur des outils d'aide à la décision tenant compte du nombre de résultats sur un mot clé.

Je reste ouvert à vos remarques et suggestions pour d'éventuelles études que nous pourrions réaliser dans le vaste champs de l'analyse et de la mesure de visibilité.




Thomas Bertrandniveau 1

infos Chronique par Thomas Bertrand
Thomas BERTRAND webmarketer.

e-mail e-mail | site web site web
Le chasseur de moteurs

Gigablast et Gtrouve


Parole du Chasseur : "Le clic est binaire. Il ouvre ou ferme une porte. L'internaute qui recherche doit être satisfait du premier coup. Sinon, l'outil sera oublié pour toujours".

Nom : Gigablast
Url : www.gigablast.com
Type d'outil : moteur de recherche mondial
Langue : anglais

www.gigablast.com   Rapport du chasseur :
Impossible de passer à côté de Gigablast. Matt Wells, son créateur, n'a pas lésiné sur le temps passé pour le développement de son outil est sa promotion. Incroyable courage.
Avec 640 millions de documents indéxés, sa base de données et loin d'être ridicule puisque atteignant presque le même niveau que celle d'AltaVista à sa grande époque.
L'outil est réussit, ses résultats son rapides, pertinents et nombreux. Mais encore une fois, après une requête, nous pouvons avoir l'impression de nous retrouver sur une page Google sans en avoir le goût véritable. Oublions cela. Si vous ne connaissez pas Gigablast, il n'est pas trop tard.

Grille du chasseur :
Soumission : gratuite
Page de soumission : http://www.gigablast.com/addurl
(soumission suspendue pour l'instant)
Pr : 7
Retour de liens dans Google.com web : 9 430 (link:www.gigablast.com)
Nbr pages dans Google.com web : 7 480 (site:www.gigablast.com)
Positionnement sur mots clés dans Google.com web :
search engine (+50)
new search engine (9)



Nom : Gtrouve
Url : www.gtrouve.be
Type d'outil : moteur de recherche
Langue : français

www.gtrouve.be   Rapport du chasseur :
On peut difficilement faire plus limpide du côté de la présentation. Google a fait des émules. Soulignons les qualités de ce moteur "amateur" dont les réponses s'affichent à une vitesse remarquable avec une pertinence intéressante. Nouveau venu, sa base de données est naissante et ne contient pas une grande quantité de documents. L'option de la soumission payante à faible coût est une option intéressante pour éviter le "spamdexing".
Comment ne pas encourager ce type d'initiative.

Grille du chasseur :
Soumission : payante
Page de soumission : http://www.gtrouve.be/add.php
Pr : 6
Retour de liens dans Google.com web : 75 (link:www.gtrouve.be)
Nbr pages dans Google.com web : 152 (site:www.gtrouve.be)
Positionnement sur mots clés dans Google.fr web :
moteur recherche (+50)
moteur recherche referencement rapide (+50)




Si j'étais...

Un optimiseur de site
... je souhaiterais que les moteurs de recherche changent d'algorithme régulièrement pour que mes clients se trouvent périodiquement dans le besoin. JT.




André Giguèreniveau 1

infos Chronique par André Giguère
Spécialisé en nouveaux médias avec une expérience de plusieurs années dans le référencement, le positionnement et la promotion de sites Web commerciaux.

e-mail e-mail | site web site web
Le roman de MoteurZine

Jean-Pierre donne le mandat à son beau-frère


Suite à plusieurs discussions avec le beau-frère Marcel, Jean-Pierre décide donc de passer à l'action. Lors d'une réunion de famille au domicile de Marcel, Jean-Pierre confie donc le mandat de construire le site Web de sa compagnie en utilisant les services de Marcel. Bien sûr, ce dernier n'a pas que ça à faire mais, il consent tout de même à réaliser le superbe site Web de son beau-frère. Évidemment, Marcel se considère comme très talentueux en ce qui concerne la construction de sites Web et de plus il voit là, l'opportunité ultime de se faire valoir dans ce domaine et ainsi peut-être grâce à ce travail, il pourra obtenir d'autres contrats, ce qui lui permettrait de quitter son emploi de concierge qu'il fait depuis 15 ans à l'école primaire Ste-Apostasie. Il espère bien passer du chiffon à la souris. Les deux comparses prennent rendez-vous le samedi suivant au commerce de Jean-Pierre.

Marcel arrive enfin au commerce de Jean-Pierre en ce samedi pluvieux, en retard d'une heure. Bien sûr, ce n'est pas sa faute! Sa voiture n'a pas démarré ce matin, encore une fois. Il ne faut pas s'étonner car Marcel roule encore avec sa voiture neuve achetée il y a 15 ans. Bien que déçu, déjà... Jean-Pierre fait mine de rien et invite son expert à s'asseoir à son bureau. Une demi-heure s'est passée et notre ami Marcel n'a pas encore parlé du site Web, il jase encore de la dernière partie de quilles. De plus en plus impatient, Jean-Pierre n'en peut plus et demande à son beau-frère de passer au vif du sujet. Surpris, ce dernier consent enfin.

Jean-Pierre lui demande alors ce qu'il devrait fournir comme document pour construire son site Web. En connaisseur, Marcel lui demande de lui fournir son catalogue de meubles avec bien sûr des images, question de meubler son site. Jean-Pierre en profite donc pour lui donner quelques adresses de sites qu'il a aimés en exemple, pour permettre à Marcel de savoir ce qu'il veut. Marcel ne s'attendait pas à ça. Ce qu'il voit, ce sont des sites professionnels, bien faits. Au fond de lui, il sait qu'il n'a pas les compétences pour réaliser ce genre de sites mais, il s'abstient évidemment de le dire à Jean-Pierre. En essayant d'être le plus convaincant possible, il lui suggère de s'orienter vers quelque chose de plus simpliste car, comme il le dit lui-même, ce n'est pas ça que les gens vont regarder, ce sont tes meubles. Il aurait été plus honnête pour Marcel de lui dire tout de suite qu'il n'a pas les compétences pour réaliser ce genre de sites mais, que voulez-vous, Marcel envisage une carrière et son beau-frère sera son cobaye. Il veut démontrer à Jean-Pierre qu'il veut lui rendre service pour ne pas qu'il se fasse avoir par une firme spécialisée en conception de sites Web. Jean-Pierre, avec un peu d'inquiétude dans la voix, lui demande alors : « Quel genre de site Web vas-tu me faire? » « Laisse-moi faire avec ça, lui répond-il, je vais t'arranger ça à la mode ». Jean-Pierre n'est pas dupe et se demande au fond de lui s'il a bien fait de confier son site à un amateur. Mais sa femme Jeannine, soeur de ce dernier, l'a convaincu du contraire. « Mon frère Marcel est débrouillard, il va t'arranger ça à la mode! » lui dit-elle.

Trois semaines ont passées et Jean-Pierre n'a toujours pas reçu de nouvelles de Marcel. Il décide donc de lui téléphoner, question de s'informer sur l'avancement des travaux. Au bout du fil, Marcel lui annonce avec fierté que sa première page est presque terminée. Jean-Pierre en a le souffle coupé, il lui demande pourquoi ça prend autant de temps, Marcel l'informe du fait qu'il travaille sur son site par temps perdu, que ça fait deux week-end que sa petite dernière est malade, il a eu des problèmes avec son auto, avec sa femme, son ordinateur bien sûr a planté, il a eu un rendez-vous chez le médecin pour un ongle incarné qui le faisait atrocement souffrir, surtout dans ses souliers de quilles, il a eu aussi une gastro-entérite, un mal de tête, un mal de dos, etc. Une chose est certaine, Jean-Pierre n'a pas de site mais il dispose maintenant du pedigree social et médical de son beau-frère Marcel. Mais au moins, ce dernier se veut rassurant, tout semblait aller pour le mieux depuis hier et il compte bien lui envoyer la mise en page de sa page d'accueil d'ici quelques jours. Jean-Pierre sent sa gorge lui serrer et respirant à fond par le nez, accepte ce nouveau délai. Après tout c'est vrai, Marcel lui rend service...

Une semaine plus tard Marcel téléphone à Jean-Pierre tout emballé! Il lui dit que sa mise en page est prête et qu'il l'envoie immédiatement dans sa boîte de courriels. Enfin, se dit Jean-Pierre, d'un seul coup toutes ses appréhensions tombent à propos de Marcel. Il se précipite devant son ordinateur et attend la réception de son courriel. Après 10 minutes d'attente, toujours rien, un autre 10 minutes passe. Impatient, Jean-Pierre téléphone à Marcel : L'as-tu envoyé? lui demande t'il. Marcel lui confirme l'avoir transmis depuis déjà 20 minutes. Après maintes discussions et obstinations Marcel demande à Jean-Pierre d'appeler son fournisseur Internet parce que le problème est de son côté. Au même moment, Jean-Pierre voit arriver dans sa boîte de courriels un message d'un de ses clients. Perplexe, il appelle tout de même son fournisseur. Ce dernier lui confirme que sa boîte de courriels n'a aucun problème et preuve à l'appui, lui fait parvenir un courriel de vérification. Après avoir réglé certains problèmes dans son magasin, Jean-Pierre rappelle Marcel. Une heure s'est déjà passée. Marcel exaspéré et à bout de souffle ni comprend rien. Il est certain qu'il n'y a pas de problème de son côté mais qu'il va vérifier quand même. Après tout, il n'a pas que ça à faire, pense-t-il. Comme par magie, cinq minutes après, Jean-Pierre reçoit enfin le courriel de Marcel. Ce dernier ne dit pas à Jean-Pierre qu'il avait demandé à sa femme de lui faire parvenir le courriel mais, que cette dernière avait complètement oublié d'envoyer le courriel parce que sa machine à laver était tombée en panne juste avant. Marcel était occupé à regarder un vieux film western et rien ne pouvait le faire déplacer de son fauteuil, après tout il n'a pas que ça à faire.

Enfin Jean-Pierre va pouvoir contempler le chef-d'oeuvre qui représentera merveilleusement bien son entreprise et qui l'amènera à des sommets ultimes!...

Il est immédiatement foudroyé par une image d'une commode à six tiroirs un peu flous, avec un fond vert fluo à pois orange. Autour, de l'image une série de petits points clignotants multicolores mettent en évidence l'image de piètre qualité. En bas de l'image, on peut lire le texte vantant les mérites du festival western de St-Tite. À gauche de l'image, une série de boutons, tous aussi clignotants laissent entrevoir en leur centre des petits titres comme : notre histoire, courriel, qualité, main-d'oeuvre, équipe, catalogue, garantie, etc. Éberlué, Jean-Pierre montre cette image à son directeur des ventes. Ce dernier s'esclaffe de rire mais approuve tout de même l'image si elle a été joyeusement réalisée par un enfant de 8 ans. Mais en regardant de plus près, le directeur s'aperçoit que cette image représente leur magasin. Il confirme sur le champ à Jean-Pierre que si cette image représente le commerce, il lui remet immédiatement sa démission et fait une plainte aux normes du travail pour faute professionnelle. Jean-Pierre le rassure et sa main se dirige instinctivement vers son téléphone. Devinez à qui veut-il parler?

Tout joyeux au bout du fil, sans même attendre que Jean-Pierre lui parle, Marcel vante la beauté de l'image, lui explique que le texte sur le « Festival de St-Tite » n'est qu'un exemple car, après avoir numérisé l'image, son scanner lui a fait défaut, bien qu'il soit neuf de 5 ans à peine mais, que le problème sera réglé d'ici quelques semaines. Son épouse attend un chèque, mais dans le même souffle, il lui demande de lui en acheter un, de cette façon ils pourraient travailler sur son site plus rapidement.

Jean-Pierre ne sait plus quoi dire. A l'autre bout du fil son beau-frère est tout fier de son image, il sait très bien qu'il va lui faire de la peine mais il ne peut définitivement pas approuver quelque chose d'aussi horrible. Quand Marcel fini de parler, avec hésitation, Jean-Pierre explique à Marcel que son image ne convient pas à son type de commerce, que la présentation de lui convient pas, qu'il n'aime pas les couleurs ni les points qui scintillent, qui vont lui causer une crise d'épilepsie. Insulté, Marcel lui fait remarquer qu'il n'a pas que ça à faire et qu'après tout, il ne voulait que lui rendre service et qu'à cause de lui, son ordinateur a eu des problèmes, sont scanneur a brisé, qu'il a perdu trois week-ends, etc. Après s'être vidé le coeur, Marcel raccroche la ligne au nez de Jean-Pierre en lui rappelant qu'il vient de perdre son partenaire de quilles.

Atterré par son expérience et bien qui le savait dans son for intérieur, Jean-Pierre vient de se rendre compte qu'il serait préférable de confier son projet à des spécialistes en conception de sites Internet, que le temps c'est de l'argent et qu'il vient de perdre plusieurs semaines en confiant la réalisation de son site à son beau-frère. À ce moment, son directeur de ventes entre dans son bureau et lui donne le nom d'une entreprise spécialisée en conception de sites Web. Jean-Pierre le remercie, décroche son téléphone et compose le numéro de l'entreprise...

À suivre.




Si j'étais...

Un outil d'audience
... je me méfierais des réactions de Google qui considère comme infraction l'interrogation de sa base de données par des programmes automatique de vérification de classement. JT.






Conclusion


ATTENTION. La liste des abonnés n'est pas disponible. Nous ne la donnons ni ne la revendons à personne. En revanche, vous pouvez sponsoriser notre lettre d'information : contactez-nous pour discuter des modalités.

 
 

Abonnement gratuit à « Moteurzine »


 
 
 
 
 

Désinscription de « Moteurzine »


 
 


© 1999 à 2004 par IDF.net ~ MoteurZine : annuaires, moteurs de recherche et référencement