C2M    « Chasseurs de Moteurs »
Le bulletin des spécialistes des outils de recherche francophones
 

numéro trente et un le 11 janvier 2002


Sommaire Des chiffres et des mots

Les 10 mots clés de l'année 2001
des internautes sur ENFIN.com

  1. sexe
  2. sexe gratuit
  3. gay
  4. sex
  5. PORNO
  6. mp3
  7. Copernic
  8. zoophilie
  9. emploi
  10. gratuit

ENFIN.com est visité majoritairement par des professionnels du référencement et de la veille (à 70%). Ces professionnels préfèrent naviguer à travers l'annuaire plutôt qu'utiliser la boîte à requêtes. Ce sont donc les recherches des internautes qui prédominent en 2001. Les requêtes reflètent la réalité de notre société : le sexe, la musique, le travail et l'ensemble saupoudré d'une touche de gratuit !


Le parrain de C2M... prenez le temps de visiter son site, merci. espotting.fr

espotting.fr


Editorial par CHRis HEDE

2002, une année de changements chez « Chasseurs de Moteurs »

2001 a été une année de changements dans le monde des outils de recherche. Tout d'abord, il y a eu le passage au payant du référencement amorcé par Looksmart et suivi par tous les autres annuaires majeurs (Nomade, Guide de Voila, Guide de Lycos, Yahoo!) ainsi que quelques annuaires de taille moyenne. Puis, il y a eu la disparition de deux des trois moteurs de recherche majeurs français (Ecila et Lokace) absorbés par un annuaire (Nomade) ! Et pour finir, la fermeture du doyen des « guides des outils de recherche », à savoir 7alpha. La prochaine nouvelle ??? Et bien, cela risque d'être l'arrêt de « Chasseurs de Moteurs » et la fermeture d'Enfin.com !!
Enfin et C2M sont deux outils pour les communautés des référenceurs, veilleurs et webmasters. Cependant, pour exister et évoluer, cela demande du temps et de l'argent. Depuis plusieurs mois, je travaille sur ces outils gratuits à plein temps.
Malheureusement, le concept d'un monde gratuit a de grosses difficultés à passer auprès de mon banquier, de la caissière de mon supermarché et de la vendeuse de ma boulangerie. Soit j'aligne des euros, soit je vais mendier ailleurs. Hors il m'est difficile de ne vivre que d'amour et d'eau fraîche et de faire le travail sur Enfin et C2M sous les ponts de Paris !
Les solutions qui s'offrent à moi (et à vous aussi) sont simples :

  1. Une société décide de prendre complètement en charge financièrement Enfin et C2M tout en conservant leur indépendance selon des modalités à définir . Cela serait une contribution aux communautés des référenceurs, veilleurs et webmasters.
  2. Un nombre suffisant de sociétés dont les lecteurs lisent C2M et/ou utilisent Enfin peuvent s'investir dans la continuité de ces projets en passant commande de certains de nos services payants.
  3. Une partie du contenu d'Enfin ainsi que la lettre d'information « Chasseurs de Moteurs » peuvent devenir payants. Suffisament d'abonnés permettraient aux deux projets d'être encore là demain.
  4. Une entreprise m'embauche à plein temps et décide de me laisser une partie de mon temps de présence dans la société pour continuer et faire évoluer Enfin et C2M.
  5. Une société (la votre ou celle de l'une de vos connaissances) a besoin de mes compétences (très variées et très pointues dans le secteur de l'Internet et de l'informatique) tout en ne désirant pas s'impliquer dans la continuité d'Enfin et de C2M.
Maintenant, pour le planning... Les propositions 1 et 2 ont comme date limite la sortie du numéro 32 de C2M. Si aucune solution n'est trouvée, j'exposerai dans ce numéro 32 les tarifs pour le passage au payant d'Enfin et de C2M. La sortie du numéro 33 de C2M permettra de voir le nombre d'abonnés et la suite à donner à ces deux services. Pour les propositions 3 et 4, je reste ouvert à toute demande de renseignements ou de rendez-vous.
Si vous avez des idées, des conseils, des recommandations qui me permettront de continuer Enfin et C2M tout en donnant satisfaction à mon banquier et ma tendre et chère femme, n'hésitez pas à me contacter.

Bonne lecture à tous...


Les actualités du monde des outils de recherche  

Ces brèves proviennent de la partie actualité d'ENFIN.com. Elles ont été soumises soit par les webmasters d'outils de recherche, soit trouvées et proposées par des internautes lors de leur surf.
Vous êtes le ou la webmaster d'un outil de recherche, il se passe quelquechose sur votre site -partenariat, record de fréquentation, enrichissement important de la base, nouveaux services, charte graphique renouvellée, etc-, n'hésitez pas à nous (C2M / Enfin et les internautes) tenir informé de vos nouvelles actualités.

07/01/2002 : "MisterBot le premier moteur de recherche "pay per clic" français"
MisterBot, édité par la société rennaise SMC, est un nouveau moteur de recherche de type "pay per clic" pour un référencement immédiat et ciblé des sites web francophones.
07/01/2002 : "Tiscali débranche Lokace"
Le groupe italien élimine les doublons dans ses récentes acquisitions. Lokace, l'un des premiers moteurs de recherche francophone, a été déconnecté au profit de l'annuaire Nomade.
02/01/2002 : "Le top 10 des outils de recherche anglais"
Un sondage a été effectué auprès des internautes anglais pour connaître leurs outils de recherche préférés se trouvant en Grande Bretagne, voici les résultats...
27/12/2001 : "Yoodle fait peau neuve"
Nouveau look Yoodle ! Un nouveau look "Alpin" est en ligne depuis quelques jours. Il privilégie la simplicité et la rapidité de chargement de la page. Les résultats sont présentés de façon plus lisible.
20/12/2001 : "Nostradamus, CNN et World Trade Center sont les trois mots les plus recherchés sur Google."
Google nous propose un petit résumé des requêtes de l'année 2001. La première conclusion qui s'impose, c'est que Google est LE moteur de recherche des internautes américains puisque près de la moitié des 20 premières requêtes de l'année correspondent à des préoccupations purement américaines.
15/12/2001 : "Net2one cherche un acheteur"
Net2one est, d'une certaine manière, un outil de recherche en indexant toutes les actualités du réseau Internet francophone.
14/12/2001 : "Altavista, un moteur 100% recherche"
Un porteparole de la branche anglaise d'Altavista a affirmé qu'Altavista compte privilégier la recherche et sa qualité dans le futur proche.
11/12/2001 : "Classement des moteurs de recherche et des annuaires."
Estat vient de sortir un classement des moteurs de recherche, des fournisseurs d'accès, des navigateurs et des systèmes d'exploitation. Ce classement lisible au format PDF est valable pour le mois de novembre 2001.
11/12/2001 : "Overture à la place d'Excite."
Overture va continuer de proposer ses résultats payants aux sites du groupe Infospace dont le moteur de recherche Excite.
11/12/2001 : "Améliorer la popularité de son site web"
Les choses à faire ou ne pas faire pour améliorer la popularité de son site web dans les outils de recherche.

Les outils de recherche spécialisés  

Apocalx search

  Thème : Portail de la recherche sur Internet
  URL : http://search.apocalx.com/
  Note d'appréciation générale :
(fonctions, pertinence, chargement,
navigation, présentation)
17/20
 
  Rapport du chasseur : Dans le milieu de la veille autour des outils de recherche et du référencement, il y a 5 ou 6 sites qu'il est nécessaire de suivre quotidiennement. Apocalx fait parti de ces sites.
Le méta-moteur d'Apocalx effectue une recherche sur une sélection de moteurs (Alltheweb, Altavista et Google) pour trier ensuite les résultats d'une manière la plus pertinente possible. Il est à noter qu'il existe une interface anglaise d'Apocalx Search et surtout, la possibilité pour tout internaute de l'implémenter sur son site avec ses propres couleurs.
A côté de ce méta-moteur, Apocalx propose d'autres services comme les actualités du monde des outils de recherche, un métaguide (annuaire des outils de recherche), un générateur de balises méta, un script pour mesurer la popularité de son site web, un compteur d'occurences, etc. Le dernier né de leurs services, un forum pour discuter des outils de recherche.
Apocalx, un site que tout le monde doit connaître et fréquenter assidument.
 
  Add URL : n/a
  Courriel : david@apocalx.com
 
  Type : méta-moteur
  Localisation : France
  Langues : français et anglais
 
  Boîte à requêtes :

 

Choubyx

  Thème : L'annuaire français des sites aérospatiaux
  URL : http://www.choubyx.com/
  Note d'appréciation générale :
(fonctions, pertinence, chargement,
navigation, présentation)
13/20
 
  Rapport du chasseur : Voici un outil de recherche très intéressant puisqu'il parle de l'espace. C'est vraiment rare un outil de recherche sur ce sujet, il est donc nécessaire d'encourager cette initiative.
A côté de l'annuaire, un « guestbook » (ou livre d'or), un forum aérospatial et une liste de diffusion. N'oublions pas non plus le dossier sur Séti@home où comment partager ses ressources dans la recherche d'une autre vie. J'espère que d'autres dossiers suivront.
Le point négatif... et oui, il y en a un et il est de conséquence, c'est l'extrême pauvreté de la base. Au 31 décembre 2001, il n'y a que 34 sites inscrits... ce qui veut dire quasiment rien du tout.
Ce que je souhaite à l'équipe de Choubyx pour la Nouvelle Année, c'est de voir leur base de sites référencés multupliée par 10 et qu'ils aient le succès qu'ils méritent.
Un site à surveiller de prêt !
 
  Add URL : http://www.choubyx.com/index.php?page=charte.php
  Courriel : choubyx@choubyx.com
 
  Type : annuaire
  Localisation : France
  Langues : française
 
  Boîte à requêtes :

 

Sans oublier...

Animer, Music Yonne, Supergratuit, Webalgérie, Lyon passionnement, Calculagames, 123 trouve, Moustiq, Oiseaux.net, Doyonoo,...


Les outils de recherche régionaux, Corse  

E-corsica

  Thème : L'annuaire des sites corses
  URL : http://www.e-corsica.com/
  Note d'appréciation générale :
(fonctions, pertinence, chargement,
navigation, présentation)
11/20
 
  Rapport du chasseur : En cette période de froid glacière, toute la France métropolitaine est complètement gelée, toute !? Non, seule une région resiste devant ce temps inhumain, la Corse !
E-corsica possède deux petits défauts. Le premier, lorsqu'une requête est effectuée à travers la boîte, le résultat n'affiche pas les sites trouvés mais les catégories... ce qui est complètement inutile. Le second défaut, lors d'une navigation à travers les rubriques, il n'est pas possible de revenir directement à la rubrique de base (soit la page de garde). Par contre, il est interessant de noter qu'il est toujours proposé les sites sur une thématique, puis, ensuite, les sites corses sur cette thématique.
A noter qu'à côté du service classique d'annuaire, il y a aussi celui d'e-mail gratuit et celui de petites annonces. Enfin, pour ceux qui ont des difficultés à retenir cette adresse URL, E-corsica possède une autre porte d'entrée, E-corse.
Deux ou trois petites modifications et un site simple et intéressant à signeter.
 
  Add URL : http://www.e-corsica.com/tools/ajout_url.html
  Courriel : infos@e-corsica.com
 
  Type : annuaire
  Localisation : France
  Langues : français
 
  Boîte à requêtes :

 

Tilatica

  Thème : Le moteur de recherche de la Corse
  URL : http://www.tilatica.com/
  Note d'appréciation générale :
(fonctions, pertinence, chargement,
navigation, présentation)
15/20
 
  Rapport du chasseur : Tilatica semble beaucoup plus riche qu'E-corsica, mais c'est juste une impression provoquée par sa mise en page, l'utilisation des couleurs et des formes. En ayant essayé quelques requêtes, la base de sites est moins développée. Enfin, cela n'enlève rien au charme de cet annuaire.
A noter une rubrique « petites annonces » et surtout, une interface en anglais de l'annuaire. C'est un point important à noter cette version anglaise du site, c'est une ouverture complète vers tous les internautes de la planète, car, malheureusement, le français n'est pas encore une langue mondiale alors que l'anglais, oui.
Un point négatif ??? Oui, le fait de s'appeler le « moteur de recherche de la Corse » alors que le site ressemble plus à un annuaire... mais, ce n'est qu'un détail !
Un très bon site que je conseille vivement à tout le monde.
 
  Add URL : http://www.tilatica.com/addsite.php3
  Courriel : tilatica@tilatica.com
 
  Type : annuaire
  Localisation : France
  Langues : français
 
  Boîte à requêtes :

 

Sans oublier...

123 Corsica, Altacorsica, Annucorse, Boniboom, Corsicamania, Corsicamedia,...


Espace publicitaire  


Entretien avec Ingo Endemann, PDG d'Abacho AG http://fr.abacho.com/

Cet entretien a été réalisé en anglais entre une personne française et une autre allemande. La traduction est faite pour le mieux mais il reste toujours la possibilité d'une approximation.

«Chasseurs de moteurs». -- Bonjour. Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous expliquer comment vous êtes arrivé à travailler dans l'industrie du net ?

Ingo Endemann. -- J'ai commencé à travailler dans l'industrie du net très tôt (en 1995), au tout début du réseau Internet. J'ai débuté avec une société de deux personnes et surtout, j'étais là au bon moment et au bon endroit.

Ma société a pris de l'ampleur et en 1999, elle s'est ouverte au public en rejoignant le « stock exchange ». Travailler dans l'industrie du net signifie avant tout travailler dur avec beaucoup de frustrations, mais d'un autre côté, c'est génial de pouvoir franchir de nouvelles étapes dans la communication.

«Chasseurs de moteurs». -- Pouvez-vous nous raconter l'histoire d'Abacho ?

Ingo Endemann. -- J'ai fondé en 1996 une régie publicitaire (Full-Service-Werbeagentur GmbH). La société s'est rapidement spécialisée pour devenir un opérateur d'un moteur de recherche professionnel. La série de développement a débuté avec la création de Spider.de, Aladin.de et Eule.de puis a progressé avec Metasuche.de et le moteur de recherche autrichien Intersearch.at, pour donner comme résultat définitif www.ABACHO.de. Abacho a été développé en interne et s'est ouvert au net en mars 2000.
Entre temps, la compagnie a été côtée en bourse en mars 1999, s'est transformée en SA (AG) et a pris un nouveau nom : Endemann!! Internet AG. La société a été classée comme une des start-ups allemandes ayant le mieux réussie qui a, de plus, une excellente croissance répondant aux attentes. En créant de nouveaux services ainsi qu'en s'appuyant sur des marques Internet déjà existantes, à la fois dans les loisirs et l'information, nous avons constamment développé sa présence sur le réseau Internet germanophone. Le 16 août 2001, il a été décidé de changer de nom pour ABACHO AG.
Ce changement souligne et accentue l'unité entre l'identité de la société, l'image du produit et l'image de la marque.

ABACHO AG est le leader dans le secteur des « chatrooms » en langue allemande depuis 2000.

ABACHO AG est une société en Allemagne mais propose aussi des versions spécifiques d'Abacho pour d'autres pays comme l'Autriche, la Suisse, la France, l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie et la Turquie.

«Chasseurs de moteurs». -- Qu'est-ce qu'est exactement Abacho ?

Ingo Endemann. -- C'est avant tout un moteur de recherche avec des fonctionnalités de portail comme le service gratuit d'e-mail, les nombreux chats, la traduction automatique, etc.

«Chasseurs de moteurs». -- La situation des outils de recherche en Allemagne ne nous est pas vraiment connue en France, pouvez-vous nous en dire plus dessus ?

Ingo Endemann. -- Abacho.de appartient au top cinq des moteurs de recherche en Allemagne. Dans la plupart des tests, nous sommes classés troisième.

Les principaux moteurs de recherche en Allemagne sont Google, Lycos, Fireball, Alta vista et Abacho.

«Chasseurs de moteurs». -- Qui estimez-vous être vos principaux concurrents au niveau national et international ?

Ingo Endemann. -- Nos principaux concurrents sont Google, Lycos et Fireball au niveau national et Google et Lycos au niveau international.

«Chasseurs de moteurs». -- Abacho a développé des versions régionales de son moteur de recherche (comme pour la France, l'Italie, l'Espagne, etc). Quel sont vos objectifs ?

Ingo Endemann. -- L'objectif de notre internationalisation est de toucher avec notre croissance de nouveaux internautes. Avec notre présence internationale, nous espérons trouver de nouvelles possibilités pour être connu à travers toute l'Europe. Notre technologie a les moyens de devenir la meilleure en Europe.

fr.abacho.com
Copie écran de la page de garde du site Abacho France

«Chasseurs de moteurs». -- Comment gérez-vous ces versions régionales ? Sont-elles pleinement indépendantes ou des miroirs de la version allemande ?

Ingo Endemann. -- Au niveau international, nous nous spécialisons sur nos produits de base parce que nous ne possédons pas le même niveau de mise en place de coopération qu'en Allemagne.
La recherche sur le web pour chaque pays est indépendante et très puissante. De plus, chaque pays possède un service d'e-mail gratuit et des actualités mises règulièrement à jour.

«Chasseurs de moteurs». -- Différentes crises ont secoué Internet ces derniers mois, comment les a ressenti ABACHO AG ?

Ingo Endemann. -- Bien !!! Nous avons suffisament de liquidités pour les prochaines années. C'est un grand avantage pour nous, surtout en cette époque où le marché de la publicité s'écroule.

«Chasseurs de moteurs». -- Quel est le modèle économique derrière ABACHO AG ? La publicité et les bannières rapportant peu de revenus, comment pouvez-vous gérer votre développement ?

Ingo Endemann. -- Nous revendons notre technologie de recherche et proposons d'autres services payant en supplément. Mais, nous avons aussi notre régie publicitaire qui est une des plus importante en Allemagne et à l'étrangers. Nous travaillons avec des partenaires sérieux et importants.

«Chasseurs de moteurs». -- Combien de personnes travaillent pour ABACHO AG ?

Ingo Endemann. -- Environ 30 en Allemagne et 10 personnes à l'étranger.

«Chasseurs de moteurs». -- Pour parler un peu technique, possédez-vous votre propre logiciel ? Comment est-il fait ?

Ingo Endemann. -- Nous possédons notre propre technologie aussi bien au niveau du robot que de la base de données. Le code est écrit en C.

Nous ne travaillons pas avec des logiciels standards comme Oracle ou Informix. C'est un de nos points forts.

«Chasseurs de moteurs». -- Quelle est l'architecture matériel dérrière Abacho ? Vos serveurs sont-ils sous Microsoft ou Linux et pourquoi ? Sont-ils situés en Allemagne ?

Ingo Endemann. -- Nos serveurs sont un mélange de Windows2000 et Linux. Ils sont tous situés en Allemagne. Pour Abacho France, nous aurons bientôt les serveurs en France.

«Chasseurs de moteurs». -- Comment référencer un site sur Abacho ?

Ingo Endemann. -- Le robot de notre moteur recherche régulièrement les sites les plus pertinents du web. Donc, automatiquement, votre site sera ajouté à Abacho. Mais, vous avez la possibilité d'ajouter votre URL en suivant le lien$ sur la page de garde du site d'Abacho et en suivant les instructions.

«Chasseurs de moteurs». -- Qu'est-ce qu'un webmaster doit faire pour optimiser son référencement sur Abacho ? Et quelles sont les choses qu'il ne doit absolument pas faire ?

Ingo Endemann. -- D'une manière générale, nous ne donnons pas d'informations sur la manière d'optimiser le référencement d'un site sur Abacho. Par contre, nous utilisons des données tout à fait standards.

Vous ne devez jamais essayer de travailler avec des « doublets » ou nous spammer. De même, votre site ne doit pas contenir de pornographies extrêmes (comme du sexe avec les enfants ou les animaux) ou bien nous ne vous accepterons pas.

«Chasseurs de moteurs». -- Quel est le nom de votre robot ?

Ingo Endemann. -- Nous appelons notre robot Abachobot.

«Chasseurs de moteurs». -- Votre robot visite les fichiers au format PDF. Pensez-vous faire comme Google et prendre en compte les fichiers DOC, XLS, ... ?

Ingo Endemann. -- Oui, nous travaillons sur les produits Office.

«Chasseurs de moteurs». -- Votre base de données doit être régulièrement spammée, comment faites-vous pour contrer cela ?

Ingo Endemann. -- Avec des filtres automatiques et manuels.

«Chasseurs de moteurs». -- Avez-vous une base de données différentes pour chaque pays ? Et pourquoi ce choix ?

Ingo Endemann. -- Oui, nous avons une base de données différente et ceci afin de garantir une meilleure pertinence lors des recherches. Par exemple, un français qui désire trouver un véhicule d'occasion veut en avoir un en France et non pas en Espagne ou en Suisse.

«Chasseurs de moteurs». -- Pensez-vous suivre les autres outils de recherche en proposant un référencement payant dans Abacho dans l'avenir ?

Ingo Endemann. -- Nous discutons sur l'opportunité d'un référencement payant, mais, d'une manière générale, nous ne voulons pas manipuler les résultats des recherches. Nous voulons garder ce qui fait notre qualité.

«Chasseurs de moteurs». -- Comment voyez-vous l'évolution des outils de recherche dans les mois qui suivent et plus particulièrement celle d'Abacho ?

Ingo Endemann. -- Je pense que dans l'avenir, les moteurs de recherche vont devenir de plus en plus intelligents et essayer de construire une relation entre eux et leurs utilisateurs.

De notre côté, nous voulons développer les fonctionalités dans Abacho, par exemple, en ajoutant la prise en compte par notre robot des éléments Office comme les fichiers Word et nous prévoyons d'autres développements.

«Chasseurs de moteurs». -- Recherchez-vous du personnel pour Abacho en France ?

Ingo Endemann. -- Nous recherchons du personnel dans l'objectif de coopération dans le contenu et le web design. Il ou elle doit être intelligent, doit avoir une bonne culture générale et travailler dur ;-)

«Chasseurs de moteurs». -- Pour finir, une question plus personnelle, quel est votre site préféré et pourquoi ?

Ingo Endemann. -- Mon premier site est la partie finance d'Abacho Allemagne pour découvrir la hauteur de mes pertes tous les jours.

Mes seconds sites préférés sont ceux de Google et Lycos, pour découvrir ce que font nos plus importants concurrents et comprendre pourquoi on les dit meilleurs que nous. Et finalement, j'ai trouvé, il est dit juste qu'ils sont meilleurs que nous, mais ce n'est pas le cas. J'utilise donc Abacho.


 

« Chasseurs de Moteurs » est :

ATTENTION
La liste des abonnés n'est pas disponible. Nous ne la donnons ni ne la revendons à personne. En revanche, vous pouvez sponsoriser notre lettre d'information : contactez-nous pour discuter des modalités.

Les archives sont disponibles à http://www.enfin.com/chasseurs/

Abonnement gratuit à « Chasseurs de moteurs »


 

Désinscription de « Chasseurs de moteurs »



© 1999 à 2002 par IDF.net