Le référencement multilingue en cinq points

Le référencement multilingue en cinq points

Après avoir lu un article sur le SEO multilingue dans le Journal du Net et m’être endormi devant, je me suis dit qu’il est définitivement possible de faire plus simple.

Avant tout, je ne suis pas un novice en référencement de sites multilingues, j’ai du m’en occuper au moins d’une centaine. C’était il y a plus de cinq ans et les règles de base n’ont pas changé.

– Le domaine : Vous possédez monsite.fr en langue française (ou monsite.com, peu importe) et vous voulez avoir une version espagnole et anglaise. Achetez monsite.es (pour la version espagnole) et monsite.co.uk ou monsite.uk (pour la version anglaise).

– Architecture du site : Si vos produits sont les mêmes pour les trois pays, gardez la même architecture. Un français, un espagnol et un anglais vont sur la page société pour en savoir plus sur la société, sur la page contact pour vous contacter et sur la page produits pour voir vos produits !

– Contenu du site : Le texte doit être traduit par un natif. C’est un point important, la personne qui s’occupe de la traduction doit avoir passée sa vie dans le pays et maîtriser parfaitement bien la langue. Un niveau scolaire est insuffisant et peut nuire à votre implantation sur le marché espagnol ou anglais. Quand aux images, il est préférable de les refaire. En effet, si la photo du produit montre du texte français dessus, ça ne le fait pas. De même, s’il y a des photos prises à l’extérieur, il vaut mieux les refaire, la France ne ressemble pas à l’Espagne et ni à l’Angleterre.

– L’optimisation des sites doit être effectuée par des gens maîtrisant parfaitement bien la langue. Ce n’est pas nécessaire que ce soit un natif (même si c’est préférable) mais une personne avec un bon niveau scolaire peut suffire. La logique de travail est la même pour tous les pays, il n’y a rien de plus ou de moins à faire pour un site espagnol ou anglais.

– Le développement des liens, c’est comme pour l’optimisation, le travail à faire est le même pour le site espagnol et le site anglais. Après, pour obtenir des liens, il est évident qu’il est préférable d’avoir une personne qui maîtrise bien la langue, si ce n’est pas le cas, ça va être fastidieux.

Voilà les cinq points pour être visible à l’international. Ne vous compliquez pas la vie, la simplicité, le naturel, c’est ce qui fonctionne le mieux.

Cet article vous est proposé par Chris Hédé

© 1999 à 2015 MoteurZine par IDF.net

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?