Google, vache à lait des professions moribondes

Comme vous le savez, Google a accepté de verser 60 millions d’euros sur trois ans à la presse française. Officiellement, c’est pour l’aider dans son passage vers le numérique mais, MAIS tout le monde sait bien que c’est un moyen de faire cesser les jérémiades de la presse moribonde vivant sous perfusion.

Maintenant, c’est au tour des photographes professionnels de réclamer leur part de gâteau. Ils estiment que c’est du vol que leurs photographies s’affichent dans les moteurs de recherche et que les internautes puissent les regarder sans qu’ils (les photographes) soient rémunérés.

Un amendement vient d’être voté au sénat avec pour objectif « d’introduire au sein de cette nouvelle économie numérique un nouveau partage de la valeur » (source : Focus Numérique) soit racketter un peu plus Google.

Personne ne leur a parlé du robots.txt !

Cet article vous est proposé par Chris Hédé

© 1999 à 2015 MoteurZine par IDF.net

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?