Critères de recrutement de son référenceur

Le Journal du Net a rédigé un article intéressant sur le recrutement de son référenceur au sein d’une société. Si je suis d’accord avec la majeure partie de cet article, il n’en reste pas moins que je suis loin d’être sur la même ligne pour l’ensemble de ce qui est écrit.

Pour le Journal du Net, il faut :

  1. ne pas se fier aux certifications Google Adwords
  2. exiger une bonne culture générale
  3. demander une démonstration de ses compétences
  4. demander des références

Ayant eu l’occasion de recruter quelques référenceurs, voici les quatre principaux points que j’ai retenu :

  1. La certification Google ne représente rien pour moi. C’est une chose que je n’ai jamais demandé et que je n’ai même jamais essayé de passer.
  2. La qualité de l’expression écrite et orale. Une personne qui truffe ses phrases de mots anglais (comme SEO, SERP, etc), c’est un « non » direct.
  3. La culture générale est aussi très importante. A la différence du Journal du Net, la culture générale doit être générale et non pas limitée au référencement. Voici un exemple d’une question piège que vous pouvez poser (liée au référencement) : Qui, en France, a inventé le mot référencement ?
  4. Les références sont un point important. C’est incroyable le nombre de personnes (webmasters ou référenceurs) qui n’ont pas de site personnel. Pour moi, pas de site personnel (ou un site personnel qui n’a pas été mis à jour depuis X mois), c’est aussi un « non » direct. A la différence du Journal du Net, le trafic importe peu, ce qui compte, c’est ce qui est fait sur ce site et comment c’est fait.

Évidemment, il y a d’autres critères à prendre en compte dont le principal est si le courant entre le référenceur et vous passe ou ne passe pas.

Et vous, si vous avez eu à embaucher quelqu’un, quels ont été vos critères ?

Cet article vous est proposé par Chris Hédé

© 1999 à 2015 MoteurZine par IDF.net

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?