Les employés se lâchent sur FaceBook

Epancher son mécontentement en qualifiant de noms d’oiseaux ses collègues ou ses supérieurs sur les réseaux sociaux, voilà une nouvelle pratique que les entreprises vont avoir à gérer. Ce phénomène, que les médias d’Amérique du Nord sont les seuls à évoquer pour l’instant va certainement remonter à la surface en Europe prochainement. La législation au Québec est claire, on n’a pas le droit de critiquer son employeur ni ses activités, qu’en est-il en France ? Nous le saurons bientôt.

Cet article vous est proposé par tBertrand

© 1999 à 2015 MoteurZine par IDF.net

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?