La presse française a peur de Google

La presse française est moribonde et ne vit que des subventions qu’elle reçoit du gouvernement. Pour avoir raté le tournant Internet, la presse française a trouvé une solution, racketter Google. L’objectif de la presse française est donc de faire payer Google pour l’indexation de son contenu.

Google de son côté rappelle qu’il envoie 4 milliards de clics par mois vers les pages de sites de la presse française et que si la loi venait à être adopté, la seule solution serait logiquement de désindexer tous les sites de la presse française.

Les réactions ont été rapide.

Le « ministre » de la culture déclare « ce n’est pas avec des menaces qu’on traite avec un gouvernement démocratiquement élu » et la presse française surenchérit au sujet de la menace Google :
Nouvel Observateur : Taxer Google ? Le géant du web menace la presse de représailles
Le Point : Filippetti dénonce les menaces de Google
etc

Il n’y a pourtant aucune menace de la part de Google et beaucoup plus de la part du ministre et de la presse. Perdre 4 milliards de clics, ça fait peur car c’est perdre des centaines de milliers voire des millions d’euros de revenus majoritairement publicitaires et ça annoncera surement le déclin et la fin de certaines sociétés de presse.

Cet article vous est proposé par Chris Hédé

© 1999 à 2015 MoteurZine par IDF.net

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?