Comparaison de Google, Bing et Exalead

Il me semble intéressant de faire un comparatif de la situation entre le principal moteur de recherche en France, Google, et ses deux challengers, Bing et Exalead. Je vais essayer une requête généraliste et une autre ultra localisée pour voir ce que ça donne.

Mes tests se font sur un ordinateur Mac et un navigateur Firefox.

La première page

Je saisis le domaine et son extension française pour chacun et je regarde le résultat.

  • Google.fr : Je suis redirigé vers https://www.google.fr/, une interface sécurisée pour Google France. En haut se trouve une barre noire avec un ensemble de raccourcis vers les différents services de Google. A droite, en haut, un carré pour encourager l’utilisation de Google Chrome comme navigateur et un bouton de connexion.
  • Bing.fr : Je suis redirigé vers la version américaine avec juste un identifiant pour préciser que c’est en français : http://www.bing.com/?cc=fr. En haut, il y a une liste de liens vers différents services complémentaires de Microsoft et, sur la droite, un lien pour s’identifier en se connectant. Le point le plus visible est, bien sûr, l’image de fond qui change tous les jours, elle est très belle, très ludique.
  • Exalead.fr : Je suis redirigé vers un sous-répertoire « recherche » en américain du site : http://www.exalead.fr/search/. L’interface, elle, paraît tout de suite plus chargée. 4 miniatures de sites s’affichent en dessous du formulaire de recherche… ce sont les sites que l’on garde dans ses favoris en ligne, ici : Dassault Systèmes, 3dvia, Comment ça marche et 118 218.

La recherche généraliste

J’ai retenu comme requête pour la recherche généraliste : « Référencement ». Cela ne va pas surprendre beaucoup d’entre vous. La recherche se fait dans la boîte à requêtes et sans modifier aucun critère.

  • Google.fr : environ 33.000.000 de résultats
    C’est la page que tout le monde connaît avec 10 résultats naturels, 3 publicités en haut et 8 sur la droite et des recherches associées tout en bas.
  • Bing.fr : 5.430.00 résultat(s)
    Oui, le « s » de résultat est entre parenthèse… il est difficile chez Bing de mettre un test pour vérifier si le résultat est supérieur à 1 et ajouter alors un « s » à la fin de résultat. On se trouve devant un clone de la page de résultats de Google au niveau des couleurs et de la forme avec 10 résultats naturels, de l’actualité entre le 3ème et 4ème résultat, 4 publicités en haut, 2 en bas et 4 sur la droite et des recherches associés en bas et sur la droite, sous la publicité.
  • Exalead.fr : 6.348.367 résultats
    Un code couleur et une présentation légèrement différente distingue Exalead. Il y a 10 résultats naturels sur la page avec la miniature du site sur la gauche, une publicité en haut (annonces Google) et sur la droite : des termes associés et un camembert avec le pourcentage de pages en langue française. A noter que les recherches associées se trouvent tout en haut sous le formulaire de recherche.

La recherche localisée

J’ai choisi comme requête : « restaurant japonais paris 19 ». Etant perçu comme habitant sur Paris alors que j’en suis à 50km, il me semble logique de localiser la recherche sur Paris même.

  • Google.fr : environ 544.000 résultats
    La page de résultats se révèle très riche, beaucoup plus riche qu’avec une requête généraliste. Il y a 8 résultats naturels. Il y a 3 publicités (Annonces relatives à restaurant japonais paris 19) en haut et 4 sur la droite. Les recherches associées sont toujours en bas. En plus, nous avons sur la droite un plan (il reste affiché à l’écran même quand je descend la page, à la différence des publicités qui disparaissent) et les épingles rouges (de A à G) s’affichent entre le 3ème et 4ème résultat naturel.
  • Bing.fr : 2.860.000 résultat(s)
    Nous avons 10 résultats naturels, de la publicité en haut (x1), à droite (x2) et en bas (le même qu’en haut x1). Les recherches associées sont toujours en bas et sur la droite. A noter qu’entre le 3ème et 4ème résultat naturel, j’ai d’affiché une minicarte (120×120 pixel), 6 épingles bleues et à côté, sur la droite, l’adresse des trois premières épingles… l’ensemble est en partenariat avec les « pages jaunes ».
  • Exalead.fr : 690.388 résultats
    Nous avons toujours 10 résultats naturels, une publicité par Google en haut, des termes associés sur la droite et des recherches associées sous la barre de recherche.

Ma conclusion

  • Exalead.fr : Je les trouve très proche de Bing au niveau des résultats. Sur la recherche localisée, il manque un petit quelque chose pour aider plus l’internaute qui cherche de l’information.
  • Bing.fr : Je suis très déçu et ça dès le début en ignorant le bing.fr. Beaucoup évoque une interface très riche aux Etats-Unis, en France, qui est surement un marché secondaire pour Microsoft, c’est au contraire très pauvre. Que ce soit au niveau des publicités comme au niveau des services annexes, il n’y a quasiment rien au niveau de la recherche localisée et c’est tellement pauvre que Bing doit faire appel à un prestataire extérieur pour s’enrichir.
  • Google.fr : Je n’aime pas ce que Google devient, mais, il faut le reconnaître, la page de résultats sur une recherche localisée est construite pour satisfaire pleinement l’internaute avec justement des informations localisées qui passent avant tout, même avant la publicité. Et là, Google est fort, très fort car Google a compris que satisfaire l’internaute est ce qui compte.

Pour une recherche généraliste, les pages des trois moteurs se valent, par contre, pour une recherche localisée, Google domine largement.

A noter que pour la recherche localisée, la première page des résultats est polluée pour les trois moteurs par des sites intermédiaires et là, Google comme Bing et Exalead ne semblent pas avoir trouvé le moyen de se débarrasser sérieusement de ces intermédiaires indésirables et franchement inutiles.

Cet article vous est proposé par Chris Hédé

© 1999 à 2015 MoteurZine par IDF.net

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?