Historique de Meetic et Iliad

Commençons par la très célèbre société Meetic, société qui propose un service de rencontre sur le net.

Introduite en bourse en 2005 vers 23 euros, véritable effet de mode en 2006 explose en bourse le 4 juin 2006 à 34,39 euros.

Le titre s’est progressivement ensuite mis à chuter, entraîné par la crise financière pour tomber à 8,63 euros le 24 août 2008.

La stratégie de la société un peu incompréhensible a fait chuter le titre après son changement de modèle économique en choisissant de faire payer les femmes et de monétiser son espace publicitaire !

Son association avec Match.com laissa de marbre, mais si on regarde de plus près c’est bien Match.com Pegasus qui est majoritaire aujourd’hui avec 26,72% des parts.

Meetic détient le quasi monopole du secteur aujourd’hui même si Easyrencontre et d’autres sont encore bien là !

Les parts du fondateur ont même été mises en vente sans trouver acquéreur en 2010 pour une somme avoisinant les 500M d’euros.

Aujourd’hui la société veut recentrer son cœur de métier sur la rencontre et le mobile.

Sa 1ere application meetic sur itunes connait un beau succès sans être non plus l’application la plus télécharger !

Le titre à ce jour côte à 15,31 euros (inférieur à son cours d’introduction) et je manque encore trop de visibilité sur la stratégie de la société pour y investir de nouveau comme j’ai pu le faire en 2005.

A suivre …

Voyons maintenant la société Iliad, le bon placement de l’internet français !

Le titre a été introduit en bourse autour de 20 euros en 2003.

Il a connu rapidement son plus haut historique en 2006 autour de 89 euros avant de rechuter violemment le 9 octobre 2008 à 50 euros en pleine tourmente de la crise financière des subprimes.

En pleine crise la société a su garder le cap de la croissance, piloté par un excellent patron, en annonçant son souhait d’acquérir la 4eme licence 3G !
Après de grosses incertitudes, de l’intimidation et beaucoup de bâtons dans les roues, la société obtient finalement cette licence tant convoitée qui a refroidit les géants français du secteur.

Free a promis pour 2012 de diviser par 2 le tarif des communications des mobiles.

Le titre se redresse depuis le début de l’année et devrait retrouver sous peu de temps ses plus haut et même rallier les 100 euros je pense !

Il existe d’autres société du web comme Himedia, Rentabiliweb dont je parlerai peut être une prochaine fois.

Ces sociétés ont le quasi monopole de l’audiotel sur le marché européen avec les marques Allopass et Rentabiliweb.

Sachez pour ceux que cela intéressent que d’autres sociétés du web sont côtés comme Leguide.com, Weborama, Referencement.com ou Netbooster.

Voila ce qu’il reste de la neteconomie de la bulle internet 🙂

Cet article vous est proposé par dBerdah

© 1999 à 2015 MoteurZine par IDF.net

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?